Alejandro Bedoya Nicolas Seube
Alejandro Bedoya devant Nicolas Seube | AFP

Caen arrache une victoire qui vaut cher

Publié le , modifié le

Le Stade Malherbe de Caen a arraché une très précieuse victoire sur le terrain du FC Nantes (1-2) et s'éloigne de la zone de relégation. Après cette 31e journée de L1 (qui s'achève ce soir avec OM-PSG), les Normands passent de la 15e à la 12e place à six points du premier relégable, Toulouse. Nantes reste 10e.

La Beaujoire baignait dans le soleil en ce début d'après-midi, et les Canaris pensaient en profiter pour signer une troisième victoire d'affilée à domicile. Mais après l'ouverture du score de Bedoya (11e minute) suite à une longue touche, les joueurs de Michel Der Zakarian ont par la suite baissé de rythme.
Les Caennais auraient même pu égaliser avant la pause alors que la frappe de Privat terminait sa course sur le poteau (45+2e). Et c'est finalement à dix minutes de la fin du temps réglementaire que l'égalisation est arrivée, sur un pénalty suite à une faute d'Audel sur Féret dans la surface.

Lemar bute​ur à la 92e

Sala s'est chargé de transformer ce pénalty, en force. Alors que les deux équipes tentaient le tout pour le tout pour s'emparer des trois points de la victoire, ce sont finalement les Bleu et Rouge qui ont eu le dernier mot sur un coup franc tiré par Lemar d'une trentaine de mètres, et que personne n'a peu toucher, pas même le gardien nantais (1-2)… On jouait alors la 93e minute.
Le FCN qui reste la plus mauvaise attaque du championnat avec 25 buts (ex aequo avec Metz), peut s'en vouloir, d'autant que le maintien n'est mathématiquement pas assuré. Caen en est encore loin même si cette dixième victoire de la saison a de quoi rassurer l'équipe de Patrice Garande. La course pour le maintien risque d'être tout aussi haletante que celle pour le podium.

Romain Bonte