Nabil Fékir
Nabil Fékir | JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Bruno Genesio annonce un retour de Nabil Fekir avec l'OL en mars

Publié le , modifié le

Et si Nabil Fekir était un candidat à l'Euro en France (10 juin-10 juillet) ? En annonçant que le gaucher reviendrait à la compétition à la mi-mars, l'entraîneur de l'Olympique Lyonnais, Bruno Genesio, agite le football français et donne de l'espoir aux supporteurs des Gones.

Le 4 septembre 2015, Nabil Fekir était victime d'une rupture du ligament croisé antérieur du genou droit, d'une lésion du ligament latéral interne et d'une lésion du ménisque interne face au Portugal et disait adieu à l'Euro 2016. C'est du moins ce que l'on croyait à ce moment-là. La longueur de son absence couplée aux questions sur sa forme physique lors de ce retour laissaient penser que le délai serait trop court pour espérer être de la liste de Didier Deschamps pour la compétition qui aura lieu en France du 10 juin au 10 juillet prochain.

Fekir, atout de l'OL pour le podium ?

"Nabil Fekir devrait revenir mi-mars sur les terrains. [...] Il est dans les temps, tout va bien. Il a recommencé la course sur tapis. Il a bon moral. Les délais prévus sont respectés", a déclaré Bruno Genesio mardi en conférence de presse. Actuellement 6e de Ligue 1, l'OL compte sur son attaquant pour atteindre la deuxième place derrière le PSG en fin de saison. En championnat, Fekir (4 buts) est d'ailleurs toujours le troisième meilleur buteur de l'OL derrière Lacazette (7 buts) et Beauvue (5 buts).

Une rééducation à suivre dans Stade 2

Si le joueur formé à l'OL reprenait effectivement à la mi-mars, il lui resterait une petite dizaine de journées pour retrouver son meilleur niveau et candidater à une place dans la liste pour l'Euro au sein d'un secteur offensif très dense outre Benzema et Valbuena (Giroud, Griezmann, Martial, Ben Arfa, Lacazette, Coman, Ntep...). Les promesses entrevues en 2015 pourraient suffire à Fekir pour glaner une place de joker de luxe. La longue rééducation de Nabil Fekir est à suivre régulièrement dans Stade 2. Notre journaliste, Rodolphe Gaudin, sera aux côtés du Lyonnais à chaque étape jusqu'à son retour.