Ligue 1 Bordeaux Rennes Rolan Danzé 012016
Le Rennais Romain Danzé à la lutte avec le Bordelais Diego Rolan | AFP - Nicolas Tucat

Bordeaux stoppe la série de Rennes

Publié le , modifié le

Le Stade Rennais qui restait sur cinq matches sans défaite dont deux victoires en Ligue 1, a vu sa série interrompue, et a laissé passer l'occasion de monter sur le podium en chutant lourdement à Bordeaux (4-0), dimanche lors de la 23e journée. Du coup, ce sont les Bordelais eux aussi sur une bonne série, qui font la bonne affaire au classement.

Les Girondins pour une fois se sont montrés plutôt cohérents dans leur jeu, faisant preuve de patience, et de réalisme, mais ils ont aussi profité des largesses défensives des Bretons. Avec un doublé, Diabaté en est à cinq buts en championnat cette saison, tous marqués lors des quatre dernières journées. Le buteur malien permet à Bordeaux d'enchaîner un septième match sans défaite en championnat et de surmonter avec panache la déconvenue à Lille en demi-finale de Coupe de la Ligue.

Rennes par intermittence, Bordeaux avec opportunisme

Les Girondins, qui ont vu partir cette semaine Henri Saivet et Wahbi Khazri, deux dépositaires de leur jeu, étaient très attendus après la gifle subie mardi dans le Nord. En attendant la cure de jeunisme qui sera officialisée lundi avec les arrivées du milieu uruguayen Mauro Arambarri (20 ans) et de l'attaquant  brésilien Malcom (18 ans), présents ce dimanche dans les tribunes, les hommes  de Willy Sagnol ont montré un visage conquérant. Ils le doivent à un gros réalisme, matérialisé par Cheick Diabaté, à l'efficacité redoutable en 2016. Il a simplifié la vie des siens face à des Rennais venus pourtant avec des ambitions. 

Sans véritable avant-centre en début de match mais avec deux ailiers, Ntep et Sio, qui ont donné le tournis aux latéraux girondins, l'option tactique du nouveau coach breton a fonctionné vingt minutes. Mais ni Ntep, servi par Quintero pour un face à face perdu face à Prior (12e), ni Sio (19e), n'en ont pas profité. Puis tout s'est délité. Le milieu rennais a perdu le contrôle puis ses repères défensifs sur un ballon brossé d'Ounas pour la tête smashée de Diabaté qui trompait Costil, pas irréprochable sur le coup (1-0, 29e).

Diabaté inspiré

L'apport de Dembelé, rentré à la pause, était censé amener un peu plus d'allant à une attaque rennaise en souffrance. Ce fût le cas sur trois accélérations, dont l'une ponctuée d'une frappe contrée. Mais l'entreprise visiteuse fût de courte durée, Diabaté se chargeant de réduire à néant tout espoir de retour d'une reprise du gauche limpide (2-0,  51e). Le calvaire breton se poursuivait avec une frappe d'Ounas repoussée par Costil qui était reprise victorieusement par Rolan (67), avant que Touré, d'une  frappe croisée du gauche, ne clôture le spectacle en fin de temps additionnel. Donnant au score une ampleur peut-être un peu trop importante pour les Bretons, lesquels cependant n'ont joué que par intermittence, ce qui ne leur a pas permis de stoppé l'euphorie bordelaise.  

Christian Grégoire