Ousmane Coulibaly à la lutte avec Lamiane Sane lors de Brest-Bordeaux
Le Bordelais Nicolas Maurice-Belay | DAMIEN MEYER / AFP

Bordeaux s'en sort bien

Publié le , modifié le

Bordeaux a préservé à Brest dimanche (1-1), lors de la 8e journée de L1, son invincibilité en championnat, désormais portée à 15 matches consécutifs depuis avril dernier. Pourtant menés à la pause, les Bordelais, grâce cette fois à Diabaté, sont revenus pour signer leur 5e match nul depuis le début de la saison. Dans l'autre match, Lorient et Lyon se sont séparés sur le même score.

Bordeaux tient le choc

Les Bordelais ont pourtant dominé les débats lors de la première période mais sans trouver la faille dans une défense brestoise pourtant friable. Et au contraire, sur l'un des rares contres bretons, ils se faisaient surprendre par un but de Ben Basat, qui piquait bien son ballon au-dessus de Cédric Carrasso sorti à sa rencontre. C'était un but contre le cours du jeu pour des Bordelais qui avaient produit les meilleures actions. Mais les Girondins ne se sont pas pour autant "démontés" et ont continué après la pause à pousser sur le but de Thébaux. Ils ont été bien près d'égaliser une première fois par Gouffran, dont le but était refusé pour une faute sur le gardien brestois, avant donc le but de Cheick Diabaté, reprenant un centre de Trémoulinas, à la 68e minute.

Les hommes de Gillot auraient même pu revenir victorieusement du Finistère après un tir de Gouffran repoussé sur sa ligne par Kantari, comme ils auraient pu aussi se faire corriger en toute fin de match par un tête du Brestois Baysse qui s'écrasait sur la transversale de Carrasso. Au bout du compte, le nul est plutôt logique même s'il ne profite ni aux Bordelais ni aux Brestois.

Lorient ne cède pas

Autre équipe invaincue depuis le début de la saison, Lorient a souffert face à Lyon, mais est parvenu à recoller au score. Lyon, qui menait 1 à 0 à Lorient, a concédé le nul (1-1), manquant l'occasion de subtiliser provisoirement la 2e place au Paris SG avant le clasico. Sous la pluie du Morbihan, c'est l'OL qui a ouvert la marque par une reprise de Bafétimbi Gomis a priori hors-jeu. Il fallait pourtant cela pour débloquer une rencontre très intense mais au cours de laquelle les attaquants connaissaient trop de déchets devant le but.

Jérémie Aliadière a égalisé pour Lorient dès l'entame de la deuxième période, donnant du suspense à ce match particulièrement disputé entre deux formations qui jouent les premiers rôles. Finalement, malgré les occasions manquées, ce point est bon à prendre pour Lyon, toujours troisième, tout comme pour Lorient, quatrième à un point.

Déclarations :

Francis Gillot (entraîneur de Bordeaux): "On a fait beaucoup d'efforts pour pas grand chose. On a eu la maîtrise en première période mais on leur donne le but sur une erreur de placement. J'attendais mieux. Aujourd'hui, on a fait une prestation très moyenne. On était mal parti avec ce 1-0. J'étais dans l'obligation de provoquer les choses et de mettre une équipe plus offensive. On a pris énormément de risques, mais on a eu la chance d'égaliser. On a eu l'occasion d'ouvrir le score, c'était le seul moyen de faire sortir cette équipe. Il y avait moyen de gagner ici".

Landry Chauvin (entraîneur de Brest ): "Avant le match, on aurait signé pour un tel score. On savait que Bordeaux n'avait jamais été mené cette saison. Le scénario était presque idéal, car Bordeaux ne pouvait pas se contenter de cela. On aurait pu être mené dès le début du match. Je suis satisfait car j'ai le sentiment que l'équipe progresse. C'est un bon point par rapport à ce qui s'est passé précédemment".