Bordeaux
Hoarau félicité par ses camarades | AFP

Bordeaux repart de l'avant

Publié le , modifié le

Bordeaux revient à six points du podium, à la faveur d'un succès 3-2 sur Lorient, lors d'un match en retard de la 24e journée de Ligue 1. Guillaume Hoarau a inscrit son premier but avec le club girondin qui passe de la 8e à la 7e place, et ne compte plus que six points de retard sur la troisième place occupée par Lille. Lorient reste 12e, avec dix points d'avance sur le premier relégable, Valenciennes.

Il n'y avait pas foule à Chaban-Delmas au coup d'envoi de cette rencontre. A peine 10 000 personnes avaient fait l'effort de se rendre au stade en cette heure inhabituelle (coup d'envoi donné à 18h30). Mais le spectacle proposé était bien au rendez-vous de ce match qui avait été reporté le 8 février dernier en raison des fortes pluies qui avaient rendu le terrain impraticable.

Pourtant malmenés en début de rencontre par des Bretons mieux organisés et qui ont même trouvé la barre sur une frappe d'Aboubakar (8e), les Bordelais ouvraient le score sur un coup franc tiré par Sertic et détourné de la tête au point de pénalty par Saivet (1-0, 22e). Mais plein de ressources, les hommes de Christian Gourcuff allaient rapidement revenir au score suite à un contre mené –avec beaucoup de réussite- et conclu par Diallo (1-1, 25e).

Hoarau a marqué !

Pourtant peu en verve offensivement depuis la trêve hivernale, l'équipe de Francis Gillot allait toutefois réussir à doubler la mise grâce à Diabaté, qui profitait d'un centre en retrait d'Orban pour trouver le chemin des filets (36e, 2-1). La deuxième période était un peu plus décousue, et Hoarau, entré en jeu à la 64e minute, allait enfin ouvrir son compteur personnel depuis son retour en L1. Oublié par la défense adverse au point de pénalty, l'ancien joueur du PSG n'avait plus marqué dans l'hexagone depuis novembre 2012.

Malgré la réduction du score par Koné sur corner (3-2, 85e), les 22 acteurs de la rencontre regagnaient les vestiaires sur ce score de 3-2 en faveur des Bordelais. Ce succès est une belle opération pour l'équipe de Francis Gillot qui se relance pour les places européennes. En revanche, c'est une vraie déception pour les Merlus qui depuis le début de l'année 2014, n'ont remporté qu'un succès (à domicile face à Guingamp, 2-0), et restent sur cinq matches sans victoire.

Romain Bonte