Benoît Trémoulinas
Benoît Trémoulinas, le latéral de Bordeaux | AFP - PATRICK HERZOG

Bordeaux ne veut pas imiter Lyon

Publié le , modifié le

En cas de victoire samedi, les Girondins de Bordeaux peuvent recoller à un point de Lyon et Marseille qui jouent dimanche. Il faudra pour cela s'imposer à Ajaccio où l'OL, justement, a lourdement chuté le week-end dernier. Dans le bas du classement, Nancy et Reims s'opposeront dans un duel où la victoire vaudra cher.

Après la victoire de prestige contre Lyon lors de la journée précédente (3-1), l'AC Ajaccio aimerait bien rééditer sa performance ce week-end face à un autre ténor de Ligue. La réception de Bordeaux, quatrième du championnat, offre une triple occasion aux Insulaires : faire le plein de points à domicile avec cette deuxième rencontre d'affilée à François Coty, jouer les trouble-fêtes dans la lutte pour le championnat et rester invaincus en 2013 (3 nuls, 1 victoire en Ligue 1 depuis le début de l'année). Double buteur face à Lyon, Mutu est la principale menace corse selon Francis Gillot. Le Roumain "commence à s'adapter, ça va être compliqué là-bas", a déclaré le coach bordelais en conférence de presse. La victoire sur l'île de beauté est nécessaire selon Gillot en vue de la lutte pour la quatrième place pour laquelle il y a "trop d'équipes", a-t-il déploré. En effet, entre Bordeaux, quatrième, et Lorient, neuvième, il n'y a que trois points d'écart.

Duel de prétendants

Le premier match de samedi opposera Saint-Etienne à Montpellier. Respectivement sixième et huitième du championnat, les deux équipes voudront continuer leur bonne série. Après la défaite au Vélodrome lors de la 21e journée, Montpellier a repris sa marche en avant avec deux succès consécutifs contre des mal-classés (Sochaux et Reims) à La Mosson. Les hommes de René Girard, champions en titre, devront, pour repasser devant leur adversaire du week-end, stopper leur série de deux défaites consécutives à l'extérieur. Pour cela, l'entraîneur héraultais enregistre les retours de Rémy Cabella et Romain Pitau. Cette rencontre ne sera pas une mince affaire face à une équipe de Saint-Etienne qui reste sur 1 nul et 3 victoires, dont la dernière 3-0 face à Bastia, en 2013. Un bilan positif que Christophe Galtier veut conserver. Il a appelé à "garder cet état d'esprit conquérant quitte à s'exposer". Ce match coïncidera peut-être avec les débuts de Mathieu Bodmer, récent transfuge en provenance du PSG, sous ses nouvelles couleurs.

Match de la peur

Dans le bas du classement, l'AS Nancy, vainqueur surprise de Marseille le week-end dernier (1-0), reçoit l'équipe qui la précède au général, le Stade de Reims. Un point sépare les deux équipes actuellement relégables. Mais les trajectoires sont diamétralement opposées. Quand les Lorrains ont remporté leurs deux derniers matches, Reims n'a plus connu la victoire depuis 15 rencontres et un succès 3-1 contre Nice. C'était au début du mois d'octobre. Une éternité pour les hommes d'Hubert Fournier. Malgré l'embellie des dernières semaines, Nancy reste toutefois prudent à l'image de Vincent Hognon, l'entraîneur adjoint, qui a rappelé qu'ils sont "à quatre points du premier non-relégable". "On ne change pas notre manière de faire. On prépare ce match avec beaucoup d'humilité", a-t-il ajouté.