Bordeaux et Montpellier
L'image est trompeuse : Bordeaux et Montpellier n'avancent toujours pas... | MEHDI FEDOUACH / AFP

Bordeaux et Montpellier restent à quai

Publié le , modifié le

Englués dans la seconde moitié de tableau, Bordeaux (14e) et Montpellier (18e) se sont neutralisés ce dimanche (0-0) lors d'un match fermé et pauvre en occasions. Avec cinq points en dix journées, les Héraultais restent à trois longueurs du premier non-relégable.

Trois tirs cadrés pendant 90 minutes, aucun pour Montpellier. Voilà la statistique qui résume ce match au niveau technique bien faible, peu spectaculaire, et dont le moment le plus marquant restera sans aucun doute le bel hommage rendu à l'ancien gardien Dominique Dropsy, récemment décédé. Les Girondins, malgré quelques occasions en fin de rencontre (la défense montpelliéraine a sauvé sa peau sur sa ligne dans le temps additionnel), n'ont jamais concrétisé leur timide domination, et restent scotchés à la 14e place, à six points seulement de leur adversaire du soir. Ce point du nul ne fait pas non plus les affaires du Montpellier, dont le jeu bien terne depuis la reprise ne leur a permis de remporter qu'un seul de ses 12 derniers matches en Ligue 1. 

Réactions:

Rolland Courbis (entraîneur de  Montpellier): "C'est un match que l'on peut perdre, contre une équipe avec un onze de départ assez impressionnant et Willy Sagnol qui joue bien le coup avec ses changements. On a réussi à se battre jusqu'au coup de sifflet final mais je reste persuadé que ce genre de match, avec un autre classement, nous aurait peut-être permis de jouer quelques constructions avec beaucoup plus de calme. On avait l'intention d'être dangereux, voire efficaces. On a été un peu dangereux mais pas assez pour être efficaces. Mais, si Bordeaux a été gêné en 1re mi-temps et fait un match moyen, est-ce que ça ne serait pas un peu à cause de nous ? Accordez-nous un petit quelque chose cette saison. J'ai félicité mes  joueurs en leur expliquant qu'on peut mieux faire et qu'on va mieux faire. On s'accroche."
   
Willy Sagnol (entraîneur de Bordeaux): "Avec un niveau technique aussi faible, on ne peut pas prétendre à mieux. C'est une évidence. On sait que  l'enchaînement des matches fait que parfois les organismes peuvent avoir un peu de fatigue mais c'est justement dans ces périodes-là où il faut avoir une vraie  exigence technique pour éviter de perdre un nombre incalculable de ballons, surtout dans des zones où il n'y avait pas forcément de pression adverse. Un point positif ce soir ? On n'a pas pris de but. Montpellier ne nous a pas mis  en difficulté défensivement mais, face à de telles équipes, c'est à nous de trouver des solutions. Pour cela, il faut du don de soi, de l'engagement, essayer de faire mal à l'adversaire par la répétition d'efforts, tout ce qu'on  n'a pas été capable de faire ce soir."