Bordeaux et Guingamp dos à dos

Bordeaux et Guingamp dos à dos

Publié le , modifié le

Bordeaux et Guingamp ont fait match nul (1-1) dimanche pour le compte de la 23e journée de Ligue 1. Les Guingampais ont ouvert le score à la 28e minute par l'inévitable Claudio Beauvue, auteur de son 11e but en championnat, les Bordelais pourtant réduits à dix ont égalisé peu avant l'heure de jeu par Poundje. Ce point pris à l'extérieur permet à Guingamp de prendre une distance confortable avec la zone de relégation, tandis que Bordeaux glisse inexorablement vers le milieu du tableau.

A Bordeaux, les Girondins ont montré deux visages. Celui d'une équipe sans rythme ni relief en première période, logiquement conclue par l'avance au score des Guingampais grâce à un nouveau but de l'intenable Beauvue. A l'origine cette fois, Pied, accolé au poteau de corner, délivrait un centre aveugle à mi-hauteur apparemment sans danger vu la forêt de jambes, que le goleador breton reprenait de volée avec une courbe rentrante imparable pour Carrasso (0-1, 27e). Cette ouverture du score récompensait les hommes de Gourvennec, qui s'étaient procuré les meilleurs situations avec un vif trident offensif.

Le visage bordelais fut celui d'une formation autrement plus conquérante et séduisante lors du second acte, au cours duquel ils ont vite égalisé par Poundjé, pour son premier but en L1. Il fallait au moins ça pour réveiller l'En Avant, asphyxié depuis la reprise, qui, sur deux actions -tête de Diallo claquée par Carrasso (57e), reprise contrée de Giresse (66e) - manquait de doucher de nouveau les Bordelais. L'emprise demeurait pourtant girondine, malgré l'exclusion de Plasil. Les deux équipes parvenaient finalement à préserver l'essentiel. 

Déclarations

Willy Sagnol (entraîneur de Bordeaux): "Sur les deux derniers matches, c'est frustrant. Il y avait quand même du mieux, beaucoup de mieux en terme de jeu. On a revu un contenu intéressant. Après, on a toujours cette difficulté à aller au bout de nos actions, à prendre encore des risques dans les derniers mètres, on manque de finesse soit technique, soit dans nos choix. A partir du moment où Guingamp a marqué, c'est une équipe qui aime bien jouer en contre, ils ont des joueurs rapides devant. On a manqué un peu de maturité aussi sur la gestion de la profondeur mais ce soir, comme à Bastia, on a essayé de jouer, ça il faut le valoriser. Après, c'est sûr qu'en terme comptable, ça fait peut sur les derniers matches. L'entrée de Maurice-Belay a fait beaucoup de bien. On voit que sa finesse technique, quand il est en jambes, nous fait beaucoup de bien. Chantôme a fait un match complet, surtout dans la récupération du ballon. On voit qu'il a une culture tactique. Dans l'utilisation du ballon, il va beaucoup nous apporter. On ne peut pas dire qu'on tâtonne, mais les fondations ne sont pas très solides."

Jocelyn Gourvennec (entraîneur de Guingamp): "Je veux retenir que c'est un bon point. Je pense que 1-0 à la pause, ce n'était pas cher payé, on a eu beaucoup d'occasions, Carrasso a fait des arrêts, on a concédé quasiment aucune occasion. Simplement, on a mal redémarré, la rentrée de Maurice-Belay
nous a posés des soucis. Ils ont eu un temps fort dans le premier quart d'heure, ils égalisent sur un but malheureux. On se dit qu'on peut mettre le deuxième, mais eux aussi. C'est un nul qui me semble logique. C'est un meilleur point pour nous que pour eux, c'est évident, car ils recevaient. On était très loin au classement au soir de la 15e journée, c'était il y a pas longtemps, deux mois pile, aujourd'hui, on a 29 points. C'est un point de plus pour pouvoir avancer dans cette saison."

Le classement de la Ligue 1

Christian Grégoire