Cédric Carrasso à terre
Cédric Carrasso | AFP/TANNEAU

Bordeaux encore groggy ?

Publié le , modifié le

Après avoir mené 2-0, la défaite 3-2 contre Toulouse risque de peser lourd dans les esprits bordelais. En manque de résultats probants, les Girondins se seraient bien passés d'une telle déconvenue, surtout à l'approche de ce prochain défi qui s'annonce face à Lille. Le tenant du titre qui vient quant à lui de concéder un nul 2-2 à domicile face à Sochaux, entend bien profiter de la situation lors du match d'ouverture de la 7e journée de Ligue 1.

"Nous sommes très fragiles", admet Francis Gillot. "Paradoxalement, je pense que nous sommes sur la bonne voie. Toute la saison va être compliquée", a-t-il lâché. Mais son président, Jean-Louis Triaud, semble plus pessimiste sur la réaction des joueurs. "Il va falloir que les joueurs trouvent des solutions. L'entraîneur essaie un peu tout, nous aussi...", a déclaré le patron du club. "C'est à eux de savoir ce qu'ils veulent faire. S'ils veulent jouer le maintien, descendre en deuxième division ou s'ils veulent essayer de figurer un peu mieux." La crise pointe le bout de son nez, c'est pourquoi une victoire sur le tenant du titre revigorerait les Girondins.

Mais les Lillois ne l'entendent sûrement pas de la même oreille. Après deux matches nuls d'affilée (contre le CSKA en C1 et face à Sochaux en L1), Rudi Garcia espère bien mettre à profit l'indéniable qualité de son effectif, même privé de certains joueurs clés. Avec une défense bricolée, le Losc s'appuiera une nouvelle fois sur une attaque redoutée par la plupart de ses adversaires. "Il faudra être capable de marquer un but de plus que l'adversaire pour gagner", résume ainsi le coach lillois. Quatrième du championnat avec l'une des meilleures attaques, Lille risque néanmoins de poser bon nombre de problèmes à une formation girondine (13e à 5 points) qui ne compte qu'une victoire (2-1 à Valenciennes) depuis le début de la saison.

Romain Bonte