gourcuff et jussie, bordeaux 2010
Yoann Gourcuff félicitant le Brésilien Jussié. | AFP - ANDRIEU

Bordeaux en avant toute !

Publié le , modifié le

En clôture de la première journée, les Girondins de Bordeaux affrontent Montpellier. Après leur déroute de l'an passé, les coéquipiers de Yoann Gourcuff tenteront de retrouver tout leur brillant face à des Montpelliérains, en proie aux doutes à la suite de leur élimination en tour préliminaire de l'Europa League face à la modeste équipe de Györ. Une rencontre qui met aux prises les deux "perdants" de la saison passée.

Après avoir siégé une bonne partie de la saison dernière aux sommets du classement, Bordeaux et Montpellier ont fini par craquer sous la pression lyonnaise et auxerroise pour finalement dégringoler de leurs confortables places sur le podium. Pointant respectivement au sixième et cinquième rang à l'issue de l'exercice précédent, les deux formations n'abordent pas la nouvelle saison avec le même statut, mais ont cet objectif commun de prendre leur revanche sur une année qui s'est conclue sur une fausse note.

Alors, pour donner le la, en concordance avec leurs espérances et un état d'esprit "revanchard", Bordelais et Languedociens s'affrontent dans une rencontre qui promet du beau jeu, histoire d'escamoter les lacunes qui ont rongé les deux équipes ces derniers mois. A l'heure où les principaux acteurs de la L1 misent sur l'OM et Lyon comme favoris au titre, Bordeaux ne fait plus aussi peur. Fort d'un nouvel entraîneur, Jean Tigana, et d'un collectif quasi inchangé à l'intersaison, à l'exception de Marouane Chamakh parti à Arsenal, les Girondins doivent entamer leur nouvelle marche par une victoire à La Mosson. Comme pour montrer, dans la torpeur estivale, que les velléités offensives ne sont pas du genre à s'évanouir.

Si Bordeaux arrive à mettre dans de bonnes dispositions Gourcuff, distributeur de ballon hors-pair, et joue juste en attaque, en tout cas plus que lors du Tournoi de Paris, les Girondins ont les moyens de défaire Montpellier qui, avant même l'ouverture du championnat, a chuté en tour préliminaire de l'Europa League face à Györ, une formation hongroise qui serait restée inconnue du grand public si elle n'avait pas affronté les Héraultais. Les protégés de René Girard ne partent donc pas avec une grosse dose de confiance. Ajouter à cela la probable défection de Gary Bocaly (blessé) sur le flanc droit de la défense. Et cela fait beaucoup pour le MHSC. Mais rien n'est joué et les supplications de dernières minutes n'épargneront pas les Montpelliérains, qui doivent à présent confirmer leur exploit de l'an passé. La rencontre devrait nous donner un premier aperçu du niveau de nos deux "revanchards". Et une idée précise sur le potentiel de Montpellier et Bordeaux.

Par Rayan Ouamara