Caen Bordeaux L1 07032015
Les Girondins prennent trois points à Caen | AFP

Bordeaux coupe les ailes de Caen

Publié le , modifié le

La belle série caennaise (19 pts sur 22) a pris fin samedi lors de la 28e journée de Ligue 1. Réduits à dix, les Normands n'ont cédé que dans le temps additionnel sur un penalty face à Bordeaux (1-2). Ce succès acquis dans la confusion permet aux Girondins de grimper à la 5e place derrière Monaco qui s'est imposé facilement à Evian 3-1. Dans la lutte pour le maintien, Metz a perdu gros à Rennes 1-0 et reste lanterne rouge. En revanche, Reims et Bastia ont pris un gros bol d'air en dominant respectivement Nantes (3-1) et Nice (2-1).

Chacun à sa place. A l'approche du sprint final, les grosses écuries repointent le bout de leur nez. Tandis que Paris s'est rassuré avant son déplacement à Chelsea en Ligue des Champions, Monaco et Bordeaux continuent de se replacer dans la course à l'Europe. Martial (18e), Berbatov sur un exploit personnel (35e) et le jeune Touré ont affermi la 4e place des Monégasques, malgré la réduction du score de Sougou  (81e). En revanche, l'ASM ne gardera pas un bon souvenir de la Savoie où elle a perdu Ferreira Carrasco sur blessure tôt dans la  partie.

Tension à Caen

De son côté, Bordeaux a réussi un joli coup en prenant la forteresse malherbiste d'assaut. Un doublé de Rolan (71e, 90e+4 s.p.) permet aux hommes de Sagnol de revenir provisoirement à la 5e place devant St-Etienne qui reçoit Lorient dimanche à 14h00. Cette victoire stoppe Caen qui avait pris 19 pts sur 22 depuis janvier. Les Girondins n'ont dû leur salut qu'à un penalty au bout du temps additionnel alors que les Normands jouaient à dix depuis une heure après l'exclusion de Nangis. La fin de match fut très tendue entre les entraîneurs Willy Sagnol et Patrice Garande.

Reims va mieux

De la tension, il en était aussi question à Bastia qui recevait Nice. Les Aiglons ont déclenché les hostilités avec un but de Carlos Eduardo (18e) mais le Sporting a répliqué par Gillet (26e). Nice s'est retrouvé à dix après l'exclusion de Puel. Les Corses ont su en profiter en deuxième période, Sio libérant Furiani à la 68e minute (2-1). Rennes a tremblé mais a disposé du dernier Metz sur un but de Ntep (19e). Enfin, Nantes a pris le bouillon à Reims 3-1. Les Champenois confirment leur redressement et peuvent croire au maintien en Ligue 1.

Xavier Richard @littletwitman