Bordeaux-Ajaccio
Le Bordelais Saivet aux prises avec l'Ajaccio Medjani | Nicolas TUCAT

Bordeaux bute sur Ajaccio

Publié le , modifié le

Bordeaux a perdu une bonne occasion de rester dans le sillage de Marseille, Lyon et Paris en concédant un nouveau match nul dans les arrêtes de jeu, le 4e depuis le début du championnat, sur sa pelouse face à Ajaccio (2-2) dimanche pour le compte de la 6e journée de Ligue 1. Dans une rencontre qui s'est jouée en 2e période, les Girondins en manque de fraîcheur, ont été rejoints deux fois alors qu'ils pensaient avoir fait le break.

"C'est un peu le remake de Nice, c'est rageant de perdre 4 points de  cette façon. On n'arrête pas de jouer à 14h alors qu'il y en a qui ne jouent  jamais à 14h et qui font la Coupe d'Europe. C'est une évidence que jouer à 14h  ne nous arrange pas. Mais comme on ne dit jamais rien, on va jouer une  troisième fois Brest à 14h après avoir été à Newcastle", a dit Fabien Gillot.

Après sa belle sortie européenne contre Bruges (4-0), la formation bordelaise invaincue en huit matches toutes compétitions confondues, avec le plein de confiance, avait toutes les cartes en mains pour signer un résultat positif. Pourtant, les hommes de Francis Gillot pourront regretter d'avoir laissé venir des Ajacciens toujours très joueurs et incisifs, et de leur avoir laissé beaucoup trop le ballon.

Le break raté de peu

Dans la chaleur de Chaban Delmas (32° C), les Bordelais regretteront aussi sûrement une première période peu enthousiasmante, où ils n'ont pas su maîtriser leur sujet. Avec trop peu d'occasions de chaque côté, on se dirigeait vers un match soporifique. Les Bordelais ont eu moins de possession mais se sont souvent montrés plus tranchants, sans aller jusqu'au bout de leurs intentions. Pourtant, habitués des buts sur coup de pied arrêtés, ils ouvraient la marque par Henrique reprenant de la tête un corner de Plasil (54e).

Neuf minutes plus tard, Bordeaux était tout près de doubler la mise sur un tir de Saivet dont la frappe enroulée trouvait le poteau... sortant. Mais dans la minute suivante, les Ajacciens, bien décidés à ne pas courber l'échine revenaient à 1-1. Encore une fois sur un corner tiré par Diarra, relayé de la tête par Mostefa vers Faty qui marquait à bout portant (64e).

Rejoints sur la fin

Les Bordelais commençaient à payer leurs efforts de jeudi, mais insistaient quand même. Bien leur prenait puisqu'un débordement de Trémoulinas, en vue en deuxième mi-temps puis un centre et Gouffran catapultait le ballon des les buts d'Ochoa (78e). C'était le premier but dans le jeu - hors coup de pied arrêté des Girondins depuis la 1ère journée. Mais là encore, les Corses revenaient immanquablement vers la surface bordelaise, sans abdiquer.

Et leur détermination était récompensée pendant le temps additionnel. Belghazouani, entré dix minutes plus tard, après un contrôle de la poitrine enchaînait une frappe du droit pour battre Carrasso et arracher le point du match nul (90e+2). Un score finalement logique dans un match pauvre en occasion, même si les Bordelais ont semblé manqué de dynamisme dans les moments cruciaux.