Francis Gillot
Francis Gillot | FRED TANNEAU / AFP

Bordeaux avance sur l'Uruguayen Rolan

Publié le , modifié le

Après avoir laissé partir Gouffran à Newcastle, et alors que Jussiê souhaite partir, et que Cheikh Diabaté est à la CAN, Francis Gillot a reconnu être sur la piste de deux attaquants. Si l'entraîneur bordelais aimerait retravailler avec le Malien Modibo Maïga, sous contrat avec West Ham, il est très intéressé par l'Uruguayen Dario Rolan, 19 ans, qui évolue au Defensor Sporting Montevideo. "On a un dirigeant qui est parti à l'étranger pour le faire signer, j'espère que ça va se faire."

A la veille d'affronter Nice dans un match crucial pour une qualification européenne, Francis Gillot a reconnu être sur la piste de deux attaquants. Car en ayant vu partir en milieu de semaine son meilleur artificier, Yoan Gouffran, pour Newcastle, et alors que Jussiê veut également faire ses valises - "il n se sent pas de jouer avec nous" -, l'entraîneur de Bordeaux est en manque de solutions offensives. D'autant que Cheikh Diabata est à la CAN, et que Nicolas Maurice-Belay est blessé. 

Et les Girondins ont jeté leur dévolu sur un jeune attaquant uruguayen, Dario Rolan. "C'est un dribbleur, assez explosif, qui a de la vitesse, un profil  d'attaquant que j'aime bien", avoue Francis Gillot au sujet d'un joueur qui évolue au Defensor Sporting de Montevideo. On a un dirigeant (le directeur administratif Alain Devesleer) qui est parti à l'étranger pour le  faire signer, j'espère que ça va se faire. La cellule de recrutement l'a vu jouer, le suit depuis un moment. Je lui  fais confiance, on peut se satisfaire aujourd'hui d'avoir eu Mariano et  Obraniak, j'espère qu'ils ne vont pas se tromper". 

Mais Francis Gillot n'a pas abandonné la piste menant à Modibo Maïga, qui avait évolué sous ses ordres (comme Maurice-Belay) à Sochaux. "Mais ça dépend surtout  des Anglais" de West Ham, club avec qui le Malien est sous contrat. Bordeaux souhaiterait un prêt payant. Les Girondins gardent également un oeil sur le Parisien Adrien Rabiot, mais cette piste ne semble pas prioritaire. C'est "une possibilité mais il n'y a pas d'option d'achat (au prêt)", a  précisé le coach girondin. "Il ne joue pas beaucoup, il faudrait le remettre  dans le bain physiquement, et si c'est pour le perdre en mai, je ne vois pas trop l'intérêt".