Falcao monaco toulouse 012014
Falcao tente sa chance au coeur de la défense toulousaine | AFP

Bonne affaire de Monaco à Toulouse (2-0)

Publié le , modifié le

L'AS Monaco, qui n'avait plus gagné en championnat depuis le 14 décembre, a renoué avec la victoire en s'imposant à Toulouse (2-0), lors de la 21e journée de Ligue 1. Ce n'est pas Falcao, encore muet, qui a délivré les siens mais Kurzawa, qui devient le 3e joueur de la saison (après Falcao et Aboubakar) à inscrire un but lors de trois déplacements de rang. Lucas Ocampos a fermé le ban avec un superbe ciseau retourné (88e). Du coup, les Monégasques reviennent provisoirement à 2 points du PSG, avant son match contre Nantes ce soir.

Une première occasion, et un but. L'AS Monaco a fait preuve, en début de match, d'un réalisme exceptionnel. Sur un coup franc insuffisamment repoussé par la défense toulousaine, Kondogbia redressait son centre pour Kurzawa, resté aux avants-poste pour couper la trajectoire et tromper Ahamada (35e). Cette ouverture du score a coupé les jambes des Toulousains, jusque-là dominateurs. Les joueurs d'Alain Casanova avaient surtout en mémoire cette occasion perdue, quelques minutes avant. Une merveille de passe de Didot pour Akpa, qui bute sur Subasic, la belle revient sur Regattin qui ne cadre pas le but vide, et est en plus signalé hors-jeu (19e).

La suite est plutôt à l'avantage des Monégasques, avec notamment ce sauvetage sur sa ligne de Yago sur une frappe de Falcao ralentie par Ahamada (54e), ou un autre de Sylla encore sur un tir de Falcao (59e), et un troisième, toujours devant Falcao, d'Aguilar (64e). C'est aussi pour cela, et surtout pour sa longue absence des terrains, que Falcao n'a jamais aussi peu marqué (9 buts) dans un championnat européen en 17 matches. Mais sans l'apport de sa star, l'équipe de Ranieri reste encore dans le coup du PSG. Et à la 87e minute, Ocampos, qui avait remplacé Falcao, délivre un merveilleux ciseau retourné à bout portant (87e) pour le deuxième but de l'ASM, sur un centre déposé par James Rodriguez (8e passe décisive de la saison). 

Toulouse, invincible depuis six matches, s'arrête là. Le réalisme n'était pas de son côté. "La mission est accomplie, même si nous avons beaucoup souffert durant  les 30 premières minutes. Toulouse a eu deux ou trois occasions de marquer", a reconnu Claudio Ranieri. "C'est une victoire importante mais elle demande confirmation. On ne  jouait pas bien depuis deux matches et c'est bon pour la confiance du groupe  d'avoir retrouvé le chemin de la victoire. Maintenant, on peut dire que l'on  est reparti mais, je le répète, j'attends une confirmation sur la durée."

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze