gary bocaly montpellier 2010
Gary Bocaly aux prises avec le Lyonnais Michel Bastos. | AFP - POUJOULAT

Bocaly: "Nous allons être attendus"

Publié le , modifié le

"Nous savons que les premiers matches sont très importants", confie Gary Bocaly, auteur de l'unique but face à Bordeaux. Conscient que Montpellier ne bénéficiera plus cette saison de "l'effet surprise", les coéquipiers du latéral droit se déplaceront à Monaco avec l'idée de "jouer à fond" cette rencontre. Histoire de confirmer leur bon départ en ce début de saison.

La victoire devant Bordeaux a-t-elle lancé votre saison ?

C'est bien de battre Bordeaux, une équipe avec des joueurs de classe mondiale, pour l'ouverture de la saison d'autant que l'an passé nous avions perdu chez nous et fait nul chez eux. La défaite face à Györ (en League Europa, ndlr) était une belle claque pour nous. Elle nous a permis de redescendre du petit nuage de la saison passée et de trouver une motivation supplémentaire face à Bordeaux. Nous savons que les premiers matchs sont très importants. L'an passé, Grenoble avait mis beaucoup de temps à prendre ses premiers points. Ensuite, il faut courir pour rattraper ces points perdus. D'où la nécessité de préparer ses premiers matches avec le maximum de concentration.

Avez-vous déjà l'impression d'être prêts en ce début de saison ?

On ne peut pas dire que nous sommes prêts au vu d'un unique match de championnat. Les deux matches de Coupe d'Europe dans les jambes nous donnent peut-être un petit temps d'avance sur les autres équipes. Tant mieux car notre jeu nécessite d'être à 150 ou 200%. Un jeu basé sur la générosité et la nécessité de se battre les uns pour les autres. La saison s'annonce plus compliquée car nous ne bénéficierons plus de l'effet surprise. Nous savons que nous allons être attendus. A nous de démontrer notre véritable valeur, notre état d'esprit. Le mental doit suivre l'exigence physique de notre jeu. Le groupe travaille sereinement, se remet en question et se dit les choses avec clarté.

Dans quel état d'esprit abordez-vous le match face à Monaco ?

Nous abordons ce match avec sérénité et sans pression. Monaco est une belle équipe, qui a réussi un match solide face à Lyon. Nous devons faire attention à leur attaquant Park, qui bouge sur tout le front de l'attaque et qui est désormais soutenu par Niculae, lequel voudra démontrer ses qualités techniques. On prépare ce premier match à l'extérieur dans l'intention de le jouer à fond. Notre style de jeu ne devrait pas trop évoluer, car ce sont presque les mêmes joueurs, le même entraîneur. Les départs de Costa et Montano ont été compensés par les arrivées de Giroud, Kabze et Estrada. Certes, Giroud, plus grand et plus costaud, a un style différent de Victor-Hugo Montano.