Blanc PSG conférence de presse 052014
Laurent Blanc (PSG) face à la presse | FRANCK FIFE / AFP

Blanc : "Il a fallu faire sa place"

Publié le , modifié le

L'entraîneur du Paris SG Laurent Blanc, qui a prolongé son contrat jusqu'en 2016, a rappelé qu'il a dû s'imposer au club et explique que le PSG recrutera de manière "ciblée" à l'intersaison malgré les contraintes du fair-play financier. Il affirme que les joueurs recrutés devront faire faire un saut qualitatif à l'effectif.

Q: Heureux d'avoir prolongé ?
R: "Je sais dans quelles conditions je suis venu. On s'était fait à l'idée  de peut-être ne pas rester très longtemps au Paris Saint-Germain. L'année a été  difficile, certes. Je pense qu'on a montré certaines choses. Le fait d'avoir eu  une prolongation, c'est une marque de confiance et je le prends comme tel. Ca  fait plaisir. On sait ce qui nous attend, mais c'est tellement motivant et  plaisant... On va essayer de relever le challenge dans les mois qui viennent.  L'accord que j'avais avec le Paris SG, il date de bien avant le match de  Chelsea. J'ai senti beaucoup de confiance de la part des dirigeants. Une  confiance réciproque je pense. On a aussi appris à se connaitre puisqu'on ne se  connaissait pas. Il ne faut pas se leurrer non plus: les résultats ont été très  importants, comme dans la vie d'un entraîneur dans tous les clubs. Et les  dirigeants sont aussi sensibles à notre manière de jouer. Il fallait aussi  faire des résultats, je ne suis pas naïf à ce point là de penser que seule la  beauté du jeu suffit. Quand on n'a pas de résultats, on sait très bien comment  ça se termine. Je n'ai peut-être la tête du mec qui est heureux d'avoir resigné  au Paris Saint-Germain mais à l'intérieur de moi-même je suis très heureux."
   
Q: Comment motiver vos joueurs pour les deux derniers matches alors que le  titre est acquis ?
R: "Sincèrement, les trois ou quatre derniers matches (joués) ne me  plaisent pas beaucoup. On s'était bien préparé pour le match contre Rennes,  mais deux minutes avant le match, on sait qu'on est champions. Là, la  motivation en prend un sacré coup. On ne commence pas trop mal, mais après  malheureusement on lâche un petit peu. C'est ce qui me déplait actuellement: on  lâche beaucoup. Après le titre est en poche, les 83 points. Je sais qu'on fait  quelques déçus, je le suis aussi. Il y a quelque chose qui me motiverait, c'est  le record. Il nous reste deux matches pour battre le record (84 points Lyon).  On va se faire secouer à Lille et recevoir Montpellier. Je crois que cette  équipe là mériterait d'avoir son nom inscrit dans les records de nombre de  points pris en Ligue 1. On met tout en oeuvre pour le faire. Ca sera difficile."
   
Q: Qu'allez-vous changer pour la saison prochaine ?
R: "On est arrivé sur la pointe des pieds. Il y avait déjà une équipe qui  avait obtenu des bons résultats avec Carlo Ancelotti. Il y avait un staff... Il  a fallu faire sa place. Montrer notre manière de fonctionner. Je crois que  l'année prochaine il va y avoir quelques améliorations... (A propos du  recrutement) On va attendre les sanctions du fair-play financier. Mais je pense  que ça va quand même nous permettre d'améliorer l'équipe. On a déjà une très  très belle équipe. Une équipe qui vit depuis deux ans ensemble, qui commence à  bien se connaître et s'apprécier. Il faudra amener certaines choses, bien  cibler dans quel secteur, dans quelle zone. Malgré les contraintes du fair-play  financier, je crois qu'on arrivera à améliorer l'équipe. J'en suis réellement  convaincu. Paris a beaucoup de moyens économiques mais la solution, même sans  le fair-play financier, serait d'améliorer l'équipe en qualité. Je ne pense pas  qu'il faille 7-8-9 joueurs. Il faut bien cibler, bien analyser. Il y aura peu  de joueurs qui viendront au PSG mais les joueurs qui viendront seront des  joueurs qui feront faire un saut de qualité au PSG."

AFP