Laurent Blanc
L'entraîneur du PSG, Laurent Blanc | AFP - JEAN-PIERRE CLATOT

Blanc: "C'est positif"

Publié le , modifié le

Même s'il demande un peu de temps pour faire un bilan précis de ses premiers mois à la tête du PSG, l'entraîneur du club de la capitale Laurent Blanc a estimé dimanche après un nul contre Lille (2-2) que l'on pouvait "déjà dire que c'est positif".

Quel est votre sentiment à l'issue de ce match ?
Laurent Blanc
: "Il y a un peu de tout, des regrets pour le résultat mais la  satisfaction d'être revenus au score. Le plus gros regret, c'est de ne pas  rentrer à la pause avec un avantage. Je n'ai pas grand-chose à reprocher à  l'équipe sur cette première période. On fait juste une erreur. J'ai pris du  plaisir à voir ce match. C'était intense, avec du jeu, des buts. Je suis déçu  du résultat mais Lille a joué son match. Eux et Monaco, au Parc, sont les  équipes qui ont fait de belles performances. Mais j'ai les stats et Paris ne  méritait pas de perdre ce match. Ce qui me fait plaisir aussi c'est que fatigue  ou pas, on a été au bout de nous-même. Ils sont durs à jouer, ces Lillois, très  agressifs. Mais on les a fait beaucoup courir. Techniquement on est restés très  bien, on a été meilleurs. Et physiquement on a tenu la comparaison."

Le bilan de vos six premiers mois vous semble-t-il positif ?
L B
 : "Le bilan on aura le temps de le faire. J'ai une semaine tranquille pour  le faire. Mais on peut déjà dire que c'est positif. On a 44 points, sur une  phase aller c'est pas mal. Là où je suis très satisfait, c'est sur le jeu. On a  beaucoup d'occasions, on peut marquer beaucoup. On prend des buts, parce qu'on  prend des risques. Mais je pense que les gens prennent du plaisir en nous regardant jouer."

Est-ce l'équipe que vous avez le plus de plaisir à entraîner depuis vos débuts ?
L B
: "Oui. Sans aucune hésitation. Parce qu'il y des joueurs qui comprennent  ce que vous voulez mettre en place et qui sont capables de le faire. Et ils  sont travailleurs. Alors le travail est bien fait avec des joueurs de très haut  niveau. Mes trois ans à Bordeaux m'ont amené de l'expérience et les deux ans de  sélection beaucoup d'expérience, notamment en ce qui concerne les relations  humaines. Donc je pense que je m'améliore."

AFP