Laurent Blanc
Laurent Blanc | ©Maxppp

Blanc au PSG, c'est fait

Publié le , modifié le

Le club du PSG et Laurent Blanc sont tombés d'accord pour que le technicien devienne l'entraîneur du PSG la saison prochaine, selon BeInSport, qui appartient comme le club aux investisseurs qataris de QSI. Sans poste depuis son départ de l'équipe de France en juin 2012, le Cévenol retrouve ainsi une place sur un banc, avec un effectif de grande qualité, et un contrat de deux ans. Il aura la lourde charge de succéder à Carlo Ancelotti, champion et quart de finaliste de la Ligue des Champions. Et après plusieurs semaines de rumeurs et d'hésitations, le PSG lui a enfin trouvé un successeur.

C'est la fin d'un long suspense, qui commençait à prendre une mauvaise tournure. Après les semaines d'atermoiements autour de la volonté de Carlo Ancelotti de quitter son poste ou d'y rester, puis celles autour du nom de son successeur, le PSG a enfin tranché. Pas de Mourinho, ni de Benitez, encore moins de Capello ou de Wenger, c'est Laurent Blanc qui a fini par hériter d'un poste très en vue, mais que peu de techniciens désiraient vraiment.

Son aura de joueur, qui a évolué dans quelques-uns des plus grands clubs d'Europe (Marseille, Naples, Inter Milan, Barcelone, Manchester United), et la belle image laissée lors de deux des trois années passées sur le banc de Bordeaux, ont sans nul doute séduit les dirigeants parisiens. En quête d'un homme de renom en accord avec le nouveau statut que le PSG veut avoir en Europe, ils ont accéléré les choses dans les dernières heures. En contact depuis deux jours, et alors que beaucoup d'autres entraîneurs avaient décliné la proposition ou n'étaient pas disponibles, les deux parties ont trouvé un accord, selon Be In Sport, source sérieuse puisque étant dirigée par Nasser El-Khelaifi, président du PSG. 

Le temps pressait. Car le 1er juillet, les joueurs devaient reprendre le chemin du Camp des Loges. Et il leur fallait un homme pour les diriger. Ce sera Laurent Blanc, en compagnie de son adjoint Jean-Louis Gasset, chargé d'animer les séances d'entraînement comme c'était déjà le cas à Bordeaux et en équipe de France. Claude Makelele, adjoint d'Ancelotti, devrait également être de la partie. Jusque-là, l'année de contrat plus une en option en cas de bon résultat (comme le contrat d'Ancelotti) avait semblé faire reculer certains entraîneurs de renom. Blanc serait parvenu à obtenir un contrat de deux ans, qui sera signé la "semaine prochaine", toujours selon BeInSport. A-t-il obtenu également des responsabilités élargies ? Le rôle de Leonardo, suspendu neuf mois après avoir bousculé un arbitre, pourrait-il être revu à la faveur de cette nomination ? Les rumeurs de départ du Brésilien fleurissent régulièrement, et la gestion du cas Ancelotti et de sa succession pourrait avoir lassé les dirigeants qataris.