Milan Bisevac
Milan Bisevac, le défenseur central lyonnais, buteur du soir | AFP - JEFF PACHOUD

Bisevac, des excuses et des dénégations

Publié le , modifié le

Le défenseur serbe de l'Olympique lyonnais, Milan Bisevac, exclu lors de la défaite de l'OL contre Reims (1-0) pour le compte de la 31e journée de Ligue 1, s'est excusé ce lundi sur le site internet du club rhodanien. Il a toutefois précisé qu'il n'avait pas insulté l'arbitre.

Jean-Michel Aulas a parlé d'une "faute professionnelle". L'expulsion pour contestation de Milan Bisevac, déjà coupable de la faute dans la surface sur Diego, est restée en travers de la gorge du président lyonnais. Elle a coûté un penalty et précipité la 3e défaite d'affilée de l'OL, son cinquième match sans victoire. Lundi, le joueur a pris la parole sur le site internet du club pour se défendre et rétablir sa vérité. "Je souhaite m'excuser auprès de mon club, de mon président, de mon entraîneur, de mes coéquipiers et des supporteurs. Je suis conscient que le penalty provoqué, ainsi que mon exclusion, sont à l'origine de notre défaite. Il est hors de question de me cacher ou de trouver une excuse sur cet incident", a-t-il dit. 

Pas d'insulte

D'habitude plutôt réservé et protecteur avec ses joueurs, Aulas a cette fois chargé le défenseur après la rencontre déclarant que "cela ne doit pas être accepté de la part de joueurs expérimentés". Le contexte sûrement a jouer en défaveur du Serbe qui a voulu préciser qu'il n'avait pas insulté l'arbitre M. Thual. "Je souhaite toutefois préciser que je n'ai jamais insulté directement l'arbitre comme cela a pu être évoqué", a-t-il assuré. Après ce revers, Lyon a chuté du podium et est désormais 4e de Ligue 1.