Bielsa, palmarès vierge, ancien du PSG : les 4 choses à savoir sur Mauricio Pochettino, le nouvel entraîneur du PSG

Publié le , modifié le

Auteur·e : Célia Sommer
Pochettino
Mauricio Pochettino succède à Thomas Tuchel en tant qu'entraîneur du PSG. | GLYN KIRK / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le club de la capitale a trouvé un successeur à Thomas Tuchel : Mauricio Pochettino. Le coach argentin, âgé de 48 ans, était sans club depuis son limogeage de Tottenham en novembre 2019. Ancien joueur du PSG, aucun titre à son palmarès d'entraîneur, un style de jeu à la Bielsa... Voici quatre choses à savoir sur le nouvel entraîneur du Paris Saint-Germain.

• Il connaît bien la maison

L’histoire d’amour entre le PSG et Mauricio Pochettino ne date pas d’aujourd’hui. L’ancien joueur argentin, recruté par le coach de l'époque Luis Fernandez, a évolué sous les couleurs du Paris Saint-Germain entre 2001 et 2003, en tant que défenseur central. Après des premiers matches difficiles, l’Argentin est très vite devenu un modèle et est parvenu à s’imposer en réel chef de la défense parisienne. En sa présence, le club encaissait alors peu de buts. Il a même porté le brassard de capitaine de 2002 à 2003 et a été l’un des grands artisans de la victoire en Coupe Intertoto en 2001 avec le club. Il s’est éclipsé par la petite porte sur une finale de Coupe de France perdue, à l’âge de 30 ans, pour rejoindre les Girondins de Bordeaux. Il a disputé, au total, 95 matches sous les couleurs du club de la capitale.
 

Mauricio Pochettino sous les couleurs du PSG face à Marseille, le 26 octobre 2002, au Parc des Princes.
Mauricio Pochettino sous les couleurs du PSG face à Marseille, le 26 octobre 2002, au Parc des Princes. © AFP

• Il a entraîné en Liga et en Premier League

Trois : c’est le nombre de clubs que le coach argentin a entraînés durant sa carrière, avant son arrivée au PSG. Pochettino a débuté sa carrière d’entraîneur à l’Espanyol Barcelone, en 2009, un autre de ses anciens clubs. Il y est resté trois ans, avant d’être démis de ses fonctions par le président Joan Collet en 2012. Puis, il a pris la route de l’Angleterre, en devenant l’entraîneur de Southampton en janvier 2013. La première saison, il est parvenu à maintenir le club en première division anglaise. Grâce à son très bon bilan avec les Saints qu'il emmène jusqu'à la 8e place de la Premier League, il est nommé coach de Tottenham Hotspur en mai 2014. En 2016, il a permis au club londonien de terminer sur le podium pour la première fois depuis… 1990.
 

• Il n’a remporté aucun trophée en tant qu’entraîneur

À Tottenham, l’ancien joueur du PSG a amené le club à trois podiums consécutifs de Premier League. Mais aucun titre de champion d’Angleterre, ni de champion d’Europe à son actif. Durant la saison 2018-2019, il a atteint la finale de la Ligue des champions face à Liverpool, en éliminant sur sa route Dortmund, Manchester City, puis l’Ajax Amsterdam. Une sacrée performance. 

Le début de la saison suivante (2019-2020) s’est avéré plus compliqué : son équipe n’est classée que 14e après 12 matches. Le club londonien a enchaîné les mauvaises performances et la perspective d’obtenir enfin un titre de champion d’Angleterre s’est éloignée. Malgré le très bon travail réalisé pendant cinq ans, Pochettino a été limogé en novembre 2019.

à voir aussi Premier League : Tottenham se sépare de Mauricio Pochettino Premier League : Tottenham se sépare de Mauricio Pochettino

• Une philosophie de jeu à la Bielsa

Jeunes talents, pressing et possession du ballon : voici les trois ingrédients gagnants de la formule Pochettino. Inspiré par l’actuel entraîneur de Leeds, Marcelo Bielsa, l’Argentin a toujours privilégié le développement et la progression des jeunes joueurs. Ainsi, lors de son passage à Southampton, sont nés les Callum Chambers, Nathaniel Clyne, et Luke Shaw. À Tottenham, il a permis à des joueurs comme Dele Alli, Harry Kane, ou encore Christian Eriksen d’exploser et de se faire une place parmi les meilleurs en Europe. Comme son modèle, le coach argentin prône des techniques de pressing incessant, de jeu porté vers l’avant, tout en monopolisant le ballon. Il ne reste plus qu’à voir ce que cette formule va donner au PSG.