Marek hamsik federico Bernardeschi
Marek Hamsik (en blanc et bleu) pour Federico Bernardeschi | ALBERTO PIZZOLI / AFP

Bernardeschi tout près de faire chuter Naples, la Roma se reprend

Publié le , modifié le

La Fiorentina a tenu tête à Naples (3-3) grâce un étincelant Federico Bernardeschi. Rome, battu à Turin la semaine dernière, a repris du bon pied avec une victoire contre Vérone.

La nuit a failli être agitée pour Naples. Et les cauchemars napolitains auraient eu un visage et nom : Federico Bernardeschi. Le milieu offensif de 22 ans s'est mis en évidence dans le nul concédé par la Fiorentina (3-3). Concédé, parce que l'auteur d'un doublé et d'une passe décisive lumineuse pensait sans doute avoir offert un succès précieux aux siens. Mais une faute de Salcedo et un penalty transformé par Manolo Gabbiadini en ont décidé autrement. 

Le coup de canon d'Insigne

Lorenzo Insigne avait pourtant fixé la barre assez haut avec son ouverture du score à la 24e minute. Sa superbe frappe enroulée, depuis les 25 mètres, avait trouvé le petit filet du Roumain Tatarusanu. Et il a fallu attendre la deuxième période pour voir la Fiorentina recoller. Bernardeschi trompait Pepe Reina d'un coup franc plein axe, dévié par le mur napolitain (51e). 

Buteur e​t passeur 

Mais Naples a pu une fois de plus compter sur ses attaquants de poche. Après Insigne (1,63m), autour de Dries Mertens (1,69m) de s'illustrer. Lancé sur la gauche de la surface, le Belge a remporté son duel face à Tatarusanu pour redonner l'avantage à Naples (68e). Mais dans la minute suivante, Bernardeschi frappait à nouveau. D'une frappe croisée de l'extérieur de la surface. Puis le buteur s'est mué passeur. Sa superbe passe piquée par dessus la défense a terminé dans la course de Mauro Zarate. La reprise de l'Italo-Argentin a fait passer la Fiorentina en tête. 

L'erreur se paie cash 

Le haut niveau se joue sur des détails. Ce soir, le détail était le pied de Carlos Salcedo dans la course de Dries Mertens. Au bout du temps additionnel, dans la surface, penalty. Manolo Gabbiadini l'a tiré mollement, mais pas suffisamment pour permettre une intervention Tatarusanu, trop court de quelques centimètres. La Fiorentina reste à la 9e place du classement. 

La Roma gagne du terrain

Naples, 3e, perd deux points sur l'AS Roma. Les Loups se sont imposés contre le Chievo Verone (3-1) grâce à des buts d'Edin Dezko, Stephan El-Shaarawy et Diego Perotti. La Juventus, dont le match contre Crotone a été reporté, est toujours en tête avec six points d'avance. 

Hugo Monier @hgo_mon