lille nice beria digard 20012013
Franck Beria (à gauche) face à Didier Digard | AFP

Béria: "Le LOSC connaît sa valeur"

Publié le , modifié le

"On connaît notre valeur et nos qualités", a estimé vendredi Franck Béria, le défenseur de Lille, qui se déplace dimanche sur la pelouse du Paris SG, l'équipe "qui domine le championnat", lors de la 19e journée de Ligue 1.

Dans quel état d'esprit se trouve le groupe lillois avant ce  match à Paris ?

Franck Béria: "J'ai senti tout le monde concerné mais c'est propre à d'habitude.  C'est notre préparation de match qui veut ça: la rigueur et la concentration  qu'on connaît et qu'on met depuis le début de saison dans notre façon  d'appréhender les matches. On a vraiment envie de produire quelque chose  d'intéressant et d'être en pleine possession de nos moyens. On est content de  ce qu'on a fait jusqu'à maintenant mais on n'a pas envie de mal finir ou de se  dire qu'on peut partir en vacances tranquille. Ce n'est pas dans notre ADN de  calculer donc sur le terrain on n'est pas sur la réserve. Il faut vraiment  jouer les coups à fond à chaque fois."
   
Ce match est important pour vous d'autant qu'on ne vous attendait pas  aussi près du PSG (4 points, ndlr) ?

F.B.: "Il ne faut pas occulter le fait que Paris est à part, domine le  championnat. Au-delà du budget, du prestige, ça reste une équipe composée de  joueurs de classe mondiale. On connaît notre valeur et nos qualités et on a  confiance en elles. Néanmoins, on ne va pas commencer à se comparer au Paris  Saint-Germain. On fait ce métier pour faire des matches comme cela. Jouer les  matches de haut niveau contre des bonnes équipes dans des gros stades, je pense  qu'aucun joueur ne voudrait pas vivre cela. Mais c'est un match de championnat  où il y a des points à prendre. Et il faut continuer à les prendre car la  saison sera compliquée pour tout le monde et on veut maintenir notre proximité  avec les équipes de tête."

   
Vous avez raté les matches contre Monaco (blessure) et Marseille  (suspension). Est-ce que vous y avez pensé avant de jouer contre Bastia la  semaine dernière ?

F.B. : "Non. Quand tu as loupé deux grands rendez-vous, ce n'est pas agréable  et tu n'a plus envie d'en louper. Mais je ne peux pas me permettre d'être dans  le calcul parce que chaque week-end est une réalité qui est importante et on a  besoin de garder cette dynamique. Se projeter sur un match avant d'y être c'est  très dangereux. C'est le meilleur moyen d'être déconcentré sur ce qu'on fait à  ce moment-là, donc dans notre façon de faire c'est toujours au jour le jour."

AFP