David Beckham, champion des Etats-Unis
David Beckham va-t-il continuer sa carrière ? | FREDERIC J. BROWN / AFP

Beckham aurait dit oui

Publié le , modifié le

Il n'a pas encore signé mais il arrive ! Selon les quotidiens Le Parisien et L'Equipe, David Beckham a dit oui au Paris SG. L'international anglais aux 108 sélections aurait accepté de rejoindre le PSG pour un contrat de dix-huit mois, un salaire de 800.000 euros bruts mensuels et des intéressements sur le merchandising (vente de maillots). Si les agents du joueur démentent toujours cette information, "Becks" devrait signer en janvier.

Est-ce la fin d'un feuilleton médiatico-sportif qui tient en haleine la capitale depuis septembre ? Seule certitude, on se rapproche inéluctablement de Noël et du mercato d'hiver. Avec Beckham si on en croit Le Parisien et L'Equipe. Leonardo ayant "ouvert la porte" à la fin de l'été, l'arrivée de la famille a alimenté tous les fantasmes. Depuis la fausse arrivée de Maradona à Marseille sous l'ère Tapie, jamais une telle star, même en fin de carrière, n'avait été aussi prête à fouler les pelouses françaises. Entre repérages d'appartement de sa femme Victoria et rumeurs plus ou moins fondées, l'étau s'était resserré en quelques jours. Le joueur était même annoncé à Paris dimanche. Mais à Roissy, les photographes n'ont aperçu que Johnny Halliday.

Paris a déjà tout préparé
Selon L'Equipe, l'état-major du PSG s'est réuni mardi pour préparer l'arrivée de la star. Logement, sécurité, marketing, concert, etc... Sous contrat avec Los Angeles jusqu'au 31 décembre 2011, Beckham ne peut pas signer avant la nouvelle année. Si tel est le cas, il serait présenté officiellement au Qatar où les Parisiens seront en stage à partir du 30 décembre (préparation et match amical contre Milan le 4 janvier). La conférence de presse de présentation aurait lieu au retour des joueurs, juste avant le 32e de finale de la Coupe de France face à Locminé. Un déplacement en Bretagne peut-être épargné à l'International anglais.

Les JO en ligne de mire

Pourtant, cette fois, ça semble fait. Plusieurs clubs anglais lui avaient fait les yeux doux à Becks mais ce dernier avait rapidement clarifié sa position. "Je suis à 100% un fan de Manchester United et il sera toujours difficile pour moi de rejouer en Premier League pour une autre équipe", a-t-il récemment déclaré. L'effectif de MU est au complet et l'entraîneur Alex Ferguson, qui fut le mentor football du jeune Beckham, n'a pas apprécié le virage "jet set" de sa vie depuis son mariage avec une Spice Girl. Il restait quelques pistes en Italie et Paris où figure un certain Leonardo, son entraîneur au Milan AC. Les deux hommes s'apprécient et ont chacun un gros challenge à relever. Celui de faire du PSG une place forte européenne pour le manager brésilien. Celui de disputer les JO de Londres pour l'International anglais. Une seule route, deux destinations.

Une question d'image

David Beckham à Paris, l'intérêt est marketing avant d'être sportif. A 36 ans, l'Anglais a peut-être de beaux restes mais n'a plus le même rendement qu'à Manchester United ou au Real Madrid. En bon professionnel, il n'est pas à la rue physiquement et il a conservé sa patte droite phénoménale. S'il arrive, Becks devrait donc se cantonner à un rôle de joker de luxe et de paravent médiatique pour les Pastore et Nene. Toutefois, son arrivée à Paris est surtout une affaire de prestige. Pour le rayonnement de la France, euh non du Qatar dans le monde. Sa signature est l'assurance d'une forte notoriété du club au logo "Tour Eiffel" en Asie ou aux Amériques. Le PSG viendrait ainsi marcher sur les plates-bandes de Barcelone ou de Madrid, même à des années lumières de leur palmarès (2 titres de champion de France, 8 Coupe de France, une Coupe des coupes). Si l'arrivée de Beckham se confirme, il faudra également lui faire une place dans le vestiaire parisien. Réputé bon camarade, l'ancien "Galactique" de Los Angeles apporterait un vécu et une expérience incomparable. Après tout, pourquoi s'en priver ?

Voir la video