Elie Baup marseille poing rageur 092012
Elie Baup, le poing rageur | Maxppp

Baup: " On a souffert"

Publié le , modifié le

L'entraîneur de l'Olympique de Marseille, Elie Baup, a convenu que son équipe avait souffert malgré la victoire 1-0 face à Evian/Thonon. Concernant le record de six victoires d'affilée en six journées, le coach à la casquette préfère retenir les trois points pris.

Que retenez-vous de cette petite victoire ?
Elie Baup: "Il y a des fois, il faut retenir une chose, ce sont les trois points, même si effectivement, on a souffert. L'adversaire nous a pressé trop haut, ils étaient dans le tempo, dans les temps de passe, ils étaient dans l'engagement, on n'a pas réussir à sortir les ballons comme on le fait d'habitude et en plus le vent nous faisait reculer. Bref, beaucoup d'éléments nous ont mis sur le reculoir. On a souffert. Ce fut un match difficile, mais j'ai une analyse partagée néanmoins. Il y a cet arrêt de Mandanda, on a réussi à marquer un coup franc, et on aurait peut-être pu marquer sur un deuxième but mais il y a aussi peu d'occasions par rapport au match précédent. Mais le retour au score face à Fenerbahçe (2-2, jeudi, en Europa League, NDLR) a été acquis avec beaucoup de coeur, d'enthousiasme. Ce soir, on a courbé l'échine, on a plié mais on n'a pas rompu, avec les mêmes valeurs morales.

Cette fatigue n'est-elle pas une première alerte à prendre au sérieux ?
EB: "Non, ça vient plutôt d'un enchaînement de matches, mais c'est aussi cette débauche qu'on a mis pour revenir à Istanbul après avoir été mené 2-0, elle a été assez conséquente. Mais c'est vrai qu'il faut s'y préparer car il y aura d'autres semaines avec trois matches. Donc, dans les semaines intermédiaires, il faut régénérer. C'est pourquoi il faut qu'on donne plus de temps de jeu à d'autres joueurs et élargir le groupe. Avant Valenciennes, il y aura une semaine entière de repos et beaucoup de récupération, avant de jouer contre Valenciennes.

Parlez-vous de ce record de six victoires ?
EB: "On n'en parle pas, on parle des points, on sait qu'il faut les prendre car on aura des moments délicats. Mais tout ça est trop tôt, ce sont des statistiques, ces points vont surtout servir à franchir des étapes difficiles. Ce soir, je retiens surtout que les joueurs ont fait appel à des valeurs psychologiques, à leur coeur, à leur volonté, et je leur dis bravo".