Elie Baup grimace
Elie Baup (Marseille) grimace | NICOLAS TUCAT / AFP

Baup : "On limite la casse"

Publié le , modifié le

Pour Elie Baup, entraîneur de Marseille, accroché (0-0) à Bastia lors de la 6e journée, l'OM qui enchaîne les matches "toutes les 48 heures" a "limité la casse" et doit "continuer à travailler" pour améliorer son efficacité, son point faible du moment.

Est-ce un bon point de pris ou avez-vous le sentiment d'avoir laisser  filer un meilleur résultat ?
Elie Baup : "On a joué 48 heures après un match intense, contre Arsenal où on a  laissé beaucoup d'énergie. Les vingt premières minutes ont été compliquées,  cela a été une grosse pression d'entrée. Après on a repris un peu le cours du  jeu. En 2e période, on a une possession de balle supérieure. Dommage qu'elle ne  se soit pas traduite par un but".
   
Êtes-vous satisfait des changements effectués dans le 11 de départ ?
EB : "Les changements, je ne les ai pas effectués pour le plaisir, c'est pour  que notre groupe avance. Il fallait faire des modifications. Jérémy Morel a en  plus reçu un tacle sévère, c'était un changement qui n'était pas prévisible".
   
Avez-vous des regrets par rapport à l'action sur Khalifa, y avait-il  pénalty ?
EB : "Pour moi il y a pénalty. Je vois Khalifa qui s'engouffre. Il passe  entre les deux défenseurs centraux, il est touché, il y a pénalty".
   
Il a fallu attendre 71 minutes pour voir un tir de l'OM cadré, est-ce  inquiétant ?
EB : "On a eu des frappes en 1re période. Ce n'était pas évident car on avait  une équipe en face qui, avec un jeu direct, nous a obligés à jouer bas. Ensuite  on a joué plus haut et alors on a eu des frappes qui ont été cadrées. Je sais  qu'on doit continuer à travailler ces situations".
   
Ne pas avoir gagné depuis 4 matches, ça vous inquiète ?
EB : "Encore une fois, le rythme des matches est important. On va rejouer  dans 48 heures, la récupération est moindre par rapport à certaines autres  équipes qui luttent avec nous. De plus, sur nos 6 premiers matches, on a eu  quatre déplacements avec en plus la réception de Monaco. On limite la casse  entre guillemets, il faut se serrer les coudes et saluer notre groupe. Même  dans les moments difficiles, notre groupe a montré une bonne mentalité".

AFP