Nice a chuté face à Strasbourg (1-2)
Dante, Lees-Melou et les Niçois sont encore retombés dans leurs travers | PHOTOPQR/NICE MATIN/MAXPPP

Battu par Strasbourg, Nice plonge encore et toujours

Publié le , modifié le

Sixième défaite de la saison pour Nice qui a chuté à domicile face à Strasbourg (1-2) qui reste en position de barragiste mais recolle à Rennes, Amiens et Dijon avec neuf points. Les Alsaciens ont ouvert le score à la 23e minute grâce à Da Costa, d'ailleurs auteur d'un doublé après la pause. Pierre Lees-Melou a réduit le score sur penalty mais les Aiglons n'ont pas pu profiter de la supériorité numérique née de l'expulsion de Seka (54e).

Tout va mal pour l'OGC Nice. En septembre, les Aiglons avaient semblé retrouver leurs ailes (4 victoires, 1 nul toutes compétitions confondues) mais octobre est bien noir pour le club azuréen. Battu par l'OM et Montpellier en Ligue 1 puis par Lazio Rome en Ligue Europa, Nice a connu un quatrième revers de suite, à domicile, devant Strasbourg (1-2). Un succès d'autant plus dommageable qu'il permet à l'adversaire du jour, un valeureux Strasbourg qui a mérité sa victoire, de revenir à un petit point au classement. Aujourd'hui, le constat est le suivant : Nice n'a qu'un point d'avance sur la zone rouge.

Da Costa homme du match

Après un début de match équilibré mais sans situation chaude, Nuno Da Costa a profité de sa première occasion pour ouvrir la marque sur un ballon perdu par Saint-Maximin. Parti en contre face à Jallet, Gonçalves centre pour Terrier mais c'est Da Costa qui plonge dans son dos et reprend du droit (23e). Adroit et opportuniste sur son premier but, Da Costa est au début et à la conclusion d'une superbe action collective sur le deuxième : Il décale Martin au milieu de terrain qui sert Terrier, celui-ci retrouve Da Costa qui trompe Cardinale sans souci (49e).

On se dit alors que Nice ne peut plus revenir mais Lucien Favre tente quand même le coup Wesley Sneijder à la pause. Cette entrée donne un coup de fouet à son équipe sans idée jusque-là. Battu sur le penalty de Pierre Lees-Melou, consécutif à une faute d'Ernest Seka (expulsé sur le coup) sur Allan Saint-Maximin (1-2, 54e), Bingourou Kamara, le gardien de Strasbourg, a enrayé la réaction niçoise lancée par Alassane Plea (60e) et a placé le promu sur une seconde victoire logique en L1 après celle enlevée aux dépens du LOSC (3-0), le 13 août.

Christophe Gaudot @ChrisGaudot