Les supporteurs bastiais
Les supporteurs bastiais | .

Bastia refuse d'avancer son match contre Nantes samedi à 14h00

Publié le , modifié le

Un bras de fer s'est engagé entre la Ligue nationale de football et le SC Bastia. Le litige concerne la rencontre de la 27e journée de Ligue 1 opposant les Corses au FC Nantes, initialement prévue ce samedi à 20h00 et avancée à 14h00. Bastia refuse catégoriquement de s'y plier.

Bastia n'a pas mis longtemps à réagir au communiqué de la LFP sur le nouvel horaire du match contre Nantes. Le club corse a d'emblée mis son veto . "N’ayant à aucun moment été consulté sur les raisons qui ont motivé cette décision unilatérale et trouvant de telles pratiques inadmissibles, le club vient de signifier à la LFP son refus catégorique de se conformer à ce diktat, a indiqué le Sporting dans un communiqué publié sur le site internet du club. Les portes du stade demeureront donc fermées à l’horaire décrété par les instances."

Polémique sur les incidents à Reims

La décision de la Ligue a été prise par la Commission des Compétitions de la Ligue de Football Professionnelle à la demande de la préfecture de Haute-Corse. Elle fait suite aux incidents intervenus samedi soir après la rencontre Reims-Bastia, au cours desquels un supporter bastais a été grièvement blessé. Le parquet de Reims a affirmé ce lundi que Maxime Beux, un étudiant de 22 ans, aurait perdu l'usage d'un oeil en tombant sur un poteau alors qu'il était poursuivi par la police. Mais selon certains témoignages, il aurait été atteint au visage par un tir de flashball. Une information judiciaire a été ouverte. Après ces incidents à Reims et l'interpellation de sept autres supporters, d'autres heurts ont éclaté dimanche soir à Bastia, puis lundi soir devant la gendarmerie de Corte en Haute-Corse, où deux étudiants ont été interpellés.