Edinson Cavani et Salvatore Sirigu (PSG).
Edinson Cavani et Salvatore Sirigu (PSG). | AFP

Bastia - PSG: Paris, entre revanche et ménagement

Publié le , modifié le

Le Paris SG, leader du championnat, revient samedi (17h00) à Bastia où il avait connu sa plus spectaculaire défaite la saison passée, animé par un esprit de revanche tout en ayant le souci de se ménager avant de défier le Real Madrid mercredi.

Régler un compte et garder des forces. Voilà les deux objectifs des Parisiens ce week-end, alors que se profile le premier gros rendez-vous de son automne, avec la réception du Real de Cristiano Ronaldo en Ligue des champions. Car Bastia, même englué à la 13e place et a priori guère prédisposé à  inquiéter la machine PSG , se verrait bien rééditer le drôle de tour qu'il lui  avait joué, le 10 janvier dernier. Lors de cette 20e journée de L1, marquant le début de la phase retour, les Corses avaient réussi un KO renversant, après  avoir été menés 2 à 0, pour finir vainqueurs 4-2. Les hommes de Laurent Blanc, qui avaient pris soin de bien laver cet affront trois mois plus tard en finale de la Coupe de la Ligue (4-0), ont  forcément encore tête ce mauvais souvenir et devront éviter toute désinvolture, comme ils en ont fait preuve sans dommage à Reims ou Nantes, pour ne pas retomber dans le piège bastiais.

David Luiz, Verratti et Trapp sur le flanc 

Malgré tout, le plus gros danger qui guette le Paris SG, dans un tel rendez-vous ordinaire, reste mental. Affronter quatre jours plus tard un géant d'Europe comme le Real Madrid, avoir la possibilité d'affirmer ses ambitions  sur cette scène continentale si difficile à conquérir, revêt une tout autre importance et invite logiquement à conserver le plus de forces. C'est probablement dans cette optique que Laurent Blanc a décidé de se passer d'Angel Di Maria, rentré tard et fatigué d'Amérique du Sud où il a joué deux rencontres pleines avec l'Argentine. Blaise Matuidi, lui aussi sera absent du voyage à Bastia, mais pour purger un match de suspension. 

Au sortir de cette trêve internationale, qui a en revanche confirmé le retour en forme de Zlatan Ibrahimovic, double buteur avec la Suède après avoir  battu le record de Pauleta (110 buts contre 109) face à Marseille (2-1), Laurent Blanc fera également sans David Luiz, Marco Verratti et Kevin Trapp. Le premier s'est blessé avec le Brésil à la rotule gauche et le second a  été touché au mollet avec l'Italie. L'espoir est mince de voir David Luiz se  rétablir à temps pour affronter le Real, quand un léger doute entoure le cas de Verratti. La seule certitude concerne l'indisponibilité de Trapp (élongation de  la cuisse droite) pour les deux prochains matches au moins.

Thiago Motta - Brandao, les retrouvailles ?

Ces forfaits devraient offrir à Marquinhos et Javier Pastore du temps de  jeu à Bastia. Et à Salvatore Sirigu une première titularisation dans les cages, lui qui a été relégué sur le banc depuis l'arrivée de l'Allemand cet été. Il sera évidemment surtout scruté mercredi face au Real, dans ce type de  gros match où il lui était notamment reproché de ne pas être décisif. Mais pour  l'Italien, la nécessité de prouver à nouveau sa valeur sera également mue par un sentiment de revanche à Bastia. En janvier, c'était la seule fois en quatre ans où il avait encaissé quatre buts en 90 minutes. Enfin, compte tenu des absences, Blanc devrait s'appuyer au milieu de  terrain sur son métronome Thiago Motta. Quitte à ce qu'il recroise pour la  première fois la route de Brandao, depuis le fameux coup de tête asséné par le  Brésilien, au terme du PSG-Bastia du 16 août 2014.

AFP