Brandao
Brandao | PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP

Bastia doit bien 250 000 euros de primes à Brandao, selon la Ligue

Publié le , modifié le

Le SC Bastia doit bien 250 000 euros de primes à son attaquant brésilien Brandao, au titre d'un accord signé entre les deux parties, a estimé la commission juridique de la Ligue de football professionnel.

L'attaquant avait saisi la commission pour réclamer ce qu'il considérait comme des arriérés de salaires. Il demandait aussi l'application d'un protocole d'accord signé le 31 juillet 2014 et qui prévoyait le versement d'une prime à la signature de 225 000 euros ainsi que d'une autre de 100 000 euros à l'issue de la saison 2014/2015.

Le Sporting avait effectué un premier versement de 75 000 euros au titre de cette prime début septembre 2014, mais ne s'était pas acquitté du solde, selon l'avis de la commission rendu à l'issue de sa réunion du 23 juin, a indiqué à l'AFP une source proche du dossier. La commission a estimé que le joueur était fondé à réclamer l'exécution du protocole, dont le solde s'élève à 250 000 euros. En revanche, la LFP n'a pas considéré que le joueur était fondé à réclamer des arriérés de salaire.

Le club a interjeté appel de cet avis, qui est consultatif, a indiqué à  l'AFP le conseil de Bastia, Me Jean-André Albertini. Le dossier sera donc examiné par la Commission nationale paritaire d'appel. "La position du club, c'est qu'on doit zéro à Brandao", a-t-il déclaré. "Je trouve que la décision de la Ligue est parfaitement conforme au droit",  a commenté, pour sa part le conseil de Brandao, Me Yassine Maharsi. Le dossier est d'autant plus brûlant qu'il intervient au moment où le club bastiais est menacé d'une rétrogradation en Ligue 2 par la DNCG.