Barrage Toulouse Ajaccio
Max Gradel (Toulouse) face ) Jérôme Hergault (Ajaccio) | AFP - Pascal Pavani

Barrage : Toulouse maîtrise Ajaccio et se maintient en Ligue 1

Publié le , modifié le

En s'imposant mercredi (3-0) à Montpellier, Toulouse avait pris une sérieuse option aux dépens de l'AC Ajaccio. Lors du match retour dimanche soir au Stadium, le TFC s'est contenté du minimum, une victoire sur le tard (1-0), pour valider son maintien en Ligue 1.

Pour le club corse, amoindri par les suspendus (Mathieu Coutadeur, Daiz Selemani) mais aussi les absences de Jean-Louis Leca et Ghislain Gimbert (blessés), la marche toulousaine s'est donc avérée trop haute. Ce n'est pas faute d'avoir essayé. Mais il a manqué de précision à défaut d'envie et d'un état d'esprit sans faille. La "remontada", dont Olivier Pantaloni, l'entraîneur en tribunes en raison de sa suspension, caressait l'espoir, s'est avérée impossible. 

Soulagement...

Au final, pour le 3e Ligue 2, il restera des regrets de ne pas retrouver l'élite quittée il y a quatre ans. A l'aller, dans l'enceinte à huis clos (le stade François-Coty à Ajaccio suspendu à titre conservatoire par la LFP à la suite des incidents qui ont émaillé le match Ajaccio-Le Havre), il y avait eu les buts de Gradel, Jullien et Sanogo. Cette fois, sous une pluie battante, il y a eu des éclairs... à cause d'un orage mais très peu sur le terrain.  Il a fallu attendre 60 minutes pour la première occasion, signée Gradel. Sinon que de ballons perdus et de mauvaises passes! 

Les Toulousains avaient dit vouloir se rabibocher avec une partie de leurs supporteurs fâchés par cette nouvelle saison triste à mourir. Mais à l'image de leur première période et des quelque 25.000 supporters qui ont scandé "on se fait...", ce n'est pas pour demain. Et ce n'est pas le but de Durmaz en fin de match (88) du gauche qui changera l'impression générale. Toujours est-il que l'entraîneur Mikaël Debève peut pousser un immense ouf de soulagement. Le successeur de Pascal Dupraz fin janvier, qui a été sifflé par le public, a rempli sa mission: il a sauvé le club.

Debève: "Très content de permettre au club de rester en L1"

"Je suis très content de permettre au club de rester en L1. C'était ça l'essentiel, même si la prestation de ce soir est insuffisante. J'avais une mission qui était de maintenir le TFC quand j'ai pris en main l'équipe. Nous étions alors 19e (fin janvier). Cela a été chaotique. Il y a eu des moments compliqués, mais on l'a fait. Bravo aux joueurs, au staff et à tous ceux qui nous ont soutenus."

France tv sport @francetvsport