Le Lensois Yannick Gomis face au Dijonnais Wesley Lautoa, lors du barage retour, le 2 juin 2019
Le Lensois Yannick Gomis face au Dijonnais Wesley Lautoa, lors du barage retour, le 2 juin 2019 | AFP

Barrage : Dijon reste en Ligue 1 et éteint le rêve de Lens

Publié le , modifié le

Le barrage retour de L1 – L2 a livré son verdict et c'est donc Dijon qui évoluera la saison prochaine en Ligue 1, alors que Lens reste en Ligue 2. Le club bourguignon se maintient dans l'élite à la faveur d'un succès 3-1 au Stade Gaston-Gérard, les deux équipes ayant fait match nul (1-1) à l'aller. Les Lensois devront patienter pendant au moins une cinquième saison pour retrouver la Ligue 1.

Une heure plus tôt, Le Mans réussissait à accrocher son billet pour la Ligue 2 lors d'un match au scénario incroyable face à Ajaccio. Et si le coup d'envoi était retardé de 15 minutes pour des raisons de sécurité liées à la tribune visiteurs, l'objectif pour les deux équipes restait le même : la Ligue 1 ! En obtenant un nul 1-1 à l'extérieur, Dijon se présentait devant son public avec un avantage certain. Ce but à l'extérieur pouvait s'avérer décisif lors d'une rencontre ayant de tels enjeux.

Cette ultime rencontre de la saison allait être particulièrement mémorable pour les deux équipes, et sans doute plus encore pour l'entraîneur dijonnais Antoine Kombouaré, qui avait coaché les Sang et Or entre 2013 et 2016. En début de rencontre, les hommes de Kombouaré avaient plutôt intérêt à attendre en contres, et se montraient d'ailleurs menaçants dans cet exercice, à l'image de celui lancé par Saïd et conclu par une belle frappe de Kaba. Malgré cette grosse alerte, Lens manquait de nouveau de vigilance sur un nouveau contre, qui cette fois allait surprendre Vachoux. Profitant d'une perte de balle des Lensois, Sliti trouvait en effet le chemin des filets peu avant la demi-heure de jeu (1-0, 28e).

Deux grosses erreurs fatales 

Sur le banc lensois, Philippe Montanier tentait de trouver la solution et dix minutes plus tard, Duverne lui donnait la meilleure des réponses en plaçant une tête en lucarne sur un coup franc (1-1, 39e). Rien n'était encore joué dans cette rencontre ô combien importante. Peu après l'heure de jeu, les premiers changements intervenaient, mais le score restait figé à 1-1. Ce n'est qu'à la 70e minute, après une boulette du gardien lensois que le DJFCO reprenait l'avantage par l'intermédiaire de Saïd, resté à l'affût (2-1, 70e).

Les minutes filaient et Lens ne parvenait pas à se relancer. Au contraire, la défense des Sang et Or prenait l'eau et Sliti mettait tout le monde d'accord en marquant le troisième but des Bourguignons (3-1, 90e+1). Dans le temps additionnel, Fortes se prenait le coude de son gardien en plein visage. Le choc était violent et le défenseur était évacué sous les applaudissements du public dijonnais. Peu après, le DJFCO pouvait savourer ce si précieux succès qui lui permettait de poursuivre l'aventure dans l'élite.