Balotelli, touristes, fratrie... Ce qu'il faut retenir de la 27e journée de Ligue 1

Publié le , modifié le

Auteur·e : Emilien Diaz
Ligue 1 27e journée
Ligue 1 27e journée | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

La 27e journée de Ligue 1 n'est pas encore terminée puisque la rencontre entre Bordeaux et Montpellier a été décalée à mardi, 19h. Un report qui ne nous empêche pas de tirer les enseignements d'un week-end prolifique sur le plan comptable, avec 21 buts inscrits en neuf matches. Le doublé de Kylian Mbappé, la réaction monégasque, l'humiliation à la lyonnaise ou encore la célébration de Mario Balotelli... Voici ce qu'il faut retenir de cette 27e journée.

• Le haut de tableau : Paris, Lille et Lyon gardent le rythme

Largement en tête du championnat avec 71 points en 26 journées, le Paris Saint-Germain a enchaîné un huitième succès consécutif toutes compétitions confondues en s’imposant sur le fil à Caen (1-2). Derrière, ses premiers poursuivants tiennent le rythme. Dauphin des Parisiens avec 54 points, le LOSC s’est imposé sur la plus petite des marges face à Dijon (1-0), au stade Pierre Mauroy, grâce à un but contre son camp du malheureux Wesley Lautoa. Enfin l’Olympique Lyonnais, troisième à 5 points des Nordistes, a étrillé une bien faible équipe de Toulouse (5-1). Depay, Dembélé (x2), Traoré et Nabil Fekir sur penalty ont permis aux Gones de rebondir après leur défaite à Monaco lors de la 26e journée.

• La bonne opération : l’OM double Saint-Etienne

Invaincu en Ligue 1 depuis le 2 février dernier et une défaite sur la pelouse de Reims, l’Olympique de Marseille poursuit sa remontée. Vainqueurs de Saint-Etienne dimanche soir, au Vélodrome (2-1), les hommes de Rudi Garcia en profitent pour chiper la quatrième place à leur adversaire du soir. Avec 44 points, les Phocéens reviennent dans la course au podium et le doivent en grande partie à un homme, l’attaquant Italien Mario Balotelli, arrivé de Nice cet hiver. L’ancien du Milan, buteur face aux Verts, a déjà inscrits 4 buts en 6 rencontres disputées avec l’OM. Il est peut-être là, le grand attaquant espéré depuis des années à Marseille.

• La réaction : Monaco sait rebondir

L’ASM de Leonardo Jardim n’a plus grand-chose à voir avec l’équipe habituée à s’enfoncer dans la zone de relégation sous la houlette de Thierry Henry. Invaincus depuis 4 matches, remontés à la 16e place du championnat, les coéquipiers de Cesc Fabregas ont su trouver les ressources pour se sortir d’une situation bien délicate à Angers. Menés (0-2) à la pause, les monégasques s’en sont remis à Radamel Falcao, auteur d’un doublé, pour décrocher un point presque miraculeux. Avec 6 unités d’avance sur Caen, premier relégable, l’ASM poursuit sa remontée au classement et se rapproche dangereusement de Toulouse (28 pts), humilié par l’OL dimanche après-midi.

• La belle image : la complicité des frères Fekir

L’un est champion du monde et capitaine de l’Olympique Lyonnais, l’autre débute à peine sa carrière. Nabil et Yassin Fekir ont évolué ensemble pour la première fois sous les couleurs de l’OL, dimanche face à Toulouse. Titulaire au coup-d’envoi et impliqué sur trois des cinq buts de son équipe, Nabil a profité des dernières minutes de jeu pour partager la victoire avec son frère, Yassin, entré à la 79e minute. « Il a fait une très bonne entrée. C'est une immense fierté de jouer avec mon frère. Il a le talent pour faire une belle carrière » a reconnu l’aîné de la flatterie au sujet de son jeune protégé. 

• La dégringolade : Strasbourg n’y arrive plus

Battu à Nice (1-0) dimanche après-midi, Strasbourg n’avance plus. Excellents en début d’année, un temps détenteur de la cinquième place de Ligue 1, les hommes de Thierry Laurey font du surplace depuis plusieurs matches. Les Alsaciens n’ont plus gagné depuis le 26 janvier dernier et un succès face à Bordeaux, lors de la 22e journée. Battus par Angers, Saint-Etienne, et donc Nice, le RCSA pourrait voir sa série se poursuivre, puisque les coéquipiers de Kenny Lala recevront l’Olympique Lyonnais, troisième du championnat, la semaine prochaine. 

• La décla : « On a fait trois heures de bus, c’est pas pour faire les touristes »

Kylian Mbappé n’était pas venu à Caen pour plaisanter. Auteur de ses 23 et 24e but de la saison avec le Paris Saint-Germain face aux Normands, l’attaquant de l’équipe de France a refusé l’idée d’une quelconque gestion, trois jours avant un rendez-vous crucial en Ligue des Champions face à Manchester United. Sauveur des siens en fin de match, le natif de Bondy a mis tout son cœur dans la rencontre, et a reconnu qu’il n’était pas venu pour faire de la figuration, malgré l’enjeu : « On a fait trois heures de bus, c’est pas pour faire les touristes. Le coach a dit que pour préparer les grands matches, il faut gagner celui d’avant. On l’a fait. Que ce soit contre Caen, Lyon ou Manchester, quand on marque le but de la victoire, on est très content » a conclu le meilleur buteur de Ligue 1 cette saison.  

• La célébration : Balotelli en mode selfie

Sa vidéo a fait le tour du monde. Premier buteur de l’OM face à Saint-Etienne dimanche soir, Mario Balotelli a fait le buzz en célébrant son but de manière assez originale. L’Italien a saisi un téléphone portable - soigneusement donné au responsable de la communication du club avant la rencontre - derrière le but, et s’est filmé devant les suppoters en célébrant l’ouverture du score avec ses coéquipiers. La vidéo a aussitôt été postée sur les réseaux sociaux de l’ancien joueur de l’OGC Nice, et est rapidement devenue virale. « À chaque fois que je fais quelque chose, ça fait le tour du monde » a plaisanté le principal intéressé en zone mixte, quand un journaliste lui a signalé que sa vidéo était déjà diffusée partout. Le grand moment de cette 27e journée.