Gignac Dja Djéjé
Dja Djédjé et Gignac s'étaient déjà accrochés cette semaine en Coupe de la Ligue, et les tensions sont réapparues ce jeudi à la Commanderie. | BORIS HORVAT / AFP

Bagarre entre Gignac et Dja Djédjé

Publié le , modifié le

L'attaquant de l'OM André-Pierre Gignac a décoché un coup de poing à son coéquipier Brice Dja Djédjé lors d'une vive altercation jeudi, après des tensions apparues mercredi entre eux sur le terrain, affirme vendredi le quotidien L'Equipe.

"On s'est expliqué! Incident clos!", a indiqué vendredi Gignac sur son  compte Twitter, sans démentir la bagarre. La direction de l'OM n'était pas  joignable vendredi matin. De premières tensions étaient apparues mercredi entre les deux  internationaux, français et ivoirien, lors de la défaite de Marseille à Rennes  (2-1) en 16e de finale de Coupe de la Ligue. Ils avaient eu des mots lors d'une  échauffourée entre Dja Djédjé et le Rennais Paul-Georges Ntep, qui avait valu à  ces derniers un carton rouge.
Selon l'Equipe, Gignac aurait reproché à Dja Djédjé son attitude envers  Ntep, dont il est proche. Le quotidien sportif affirme que Dja Djédjé et Gignac ont de nouveau eu des  mots jeudi, à leur retour au centre d'entraînement de l'OM, et que  l'international a lancé un coup de poing à Dja Djédjé. Ils ont dû être séparés par des partenaires avant de prendre part à  l'entraînement, selon le journal. "J'ai pas d'amis sur le terrain sauf mes coéquipiers! Que cela puisse être  remis en question c'est honteux!", s'est indigné Gignac dans son tweet. "Que  certains pensent que j'ai défendu un adversaire est humiliant pour moi! Je lui  ai seulement demandé de rester concentré et de réfléchir", a-t-il ajouté dans  un second tweet. 

Dja Djédjé, exclu contre Rennes, sera automatiquement suspendu pour la  réception de Lens, dimanche, à l'occasion de la 12e journée de Ligue 1. Gignac,  lui, retrouvera un poste de titulaire, alors qu'il est resté sur le banc  mercredi, l'entraîneur Marcelo Bielsa ayant mis au repos une partie de ses  titulaires. Marseille, battu lors de la 11e journée à Lyon (1-0), conservera quoi qu'il  arrive dimanche sa place de leader. L'OM, dont la série de huit victoires a été  interrompue à Gerland, compte quatre points d'avance sur son dauphin, le Paris  SG, et cinq sur Lyon.

AFP