Elie Baup grimace
Elie Baup (Marseille) grimace | NICOLAS TUCAT / AFP

Ayew : "Baup a le soutien du vestiaire"

Publié le , modifié le

L'attaquant international ghanéen de Marseille, André Ayew, a assuré jeudi que l'entraîneur Elie Baup avait "le soutien du vestiaire" alors que l'OM, battu mardi pour la 3e fois cette saison en Ligue des champions, reste sur quatre défaites consécutives.

"On est tous derrière le coach, il a le soutien de tout le vestiaire. Ce n'est pas lui qui est sur le terrain. A nous de mieux faire notre boulot", a déclaré Ayew devant la presse. "Dire qu'il y a la crise, c'est aller un peu loin", a-t-il ajouté, concédant cependant que "quand il y a des critiques, il faut savoir les prendre". Jeudi, le président Vincent Labrune a également apporté son soutien à son entraîneur. Interrogé dans le journal L'Equipe pour savoir si son entraîneur  était menacé, il a répondu: "Mais non (...) Je n'ai pas bougé de ma ligne. C'est très mal me connaître. On a un projet collectif".

Battu mardi (1-2) par Naples lors de la 3e journée de Ligue des champions,  l'OM a désormais très peu de chances de finir à l'une des deux premières places qualificatives pour les 8e de finale, voire à la 3e place qui permet d'être reversé en Europa League.

En championnat, après son revers à Nice (1-0) vendredi dernier et avant de recevoir Reims samedi (17h00) pour la 11e journée, Marseille qui a pour objectif déclaré de terminer a minima à la 3e place, a reculé à la 5e place, à déjà sept longueurs du leader le PSG. Pour remettre les choses à plat, l'entraîneur Elie Baup a tenu mercredi une réunion avec ses joueurs, l'occasion "de laver notre linge sale en famille",  a-t-il expliqué jeudi. "On est des grands garçons. Ce qu'on s'est dit reste entre nous, a expliqué Ayew. Pour une fois ce qu'on s'est dit n'est pas sorti dans la presse. Ce n'était pas non plus la crise, juste une petite discussion entre nous pour éviter que ça aille plus loin".

AFP