Avec un carton rouge de chaque côté, Lille et Rennes se quittent dos à dos (1-1)

Publié le , modifié le

Auteur·e : Vincent Daheron
Lille contre Rennes

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Premier choc de la Ligue 1 entre clubs européens, la rencontre entre Lille et Rennes aura été animée puisqu'un joueur de chaque équipe a été expulsé. Les Lillois avaient ouvert le score par Jonathan Bamba mais le Stade Rennais a fini par égaliser grâce à son capitaine Damien Da Silva. Les deux équipes repartent avec un point de ce match d'ouverture (1-1).

Lille-Rennes dès la première journée, c’est presque une habitude désormais puisque les deux équipes s’affrontaient pour la cinquième fois en ouverture, plus que n’importe quelle affiche programmée d’entrée au 21e siècle. L’autre habitude, c’est que le LOSC ne perd jamais ce match d’ouverture contre les Bretons (trois victoires et deux nuls désormais). Ce soir encore, la série s’est poursuivie puisque les deux équipes se sont quittées sur un match nul (1-1).

L’entrée précieuse de Camavinga

Rennes doit son salut à sa pépite Eduardo Camavinga. Pas suffisamment remis de ses pépins physiques en préparation, le milieu français débutait pourtant la rencontre sur le banc, Julien Stéphan lui préférant Jonas Martin. D’un coup de tête dominateur sur Jose Fonte, Camavinga prolongeait un corner de Romain Del Castillo jusqu’au deuxième poteau, Damien Da Silva n’avait plus qu’à mettre le pied pour égaliser (74e). Quelques minutes plutôt, Camavinga avait déjà failli égaliser du bout du pied sur un centre, déjà, de Del Castillo (69e).

Lille avait pourtant ouvert le score en supériorité numérique pendant huit minutes fatales aux Rennais. Titularisé grâce à l’absence d’Hamari Traoré, Sacha Boey laissait ses partenaires à dix pour un tacle à hauteur de la tête sur Reinildo (35e). Dans les minutes qui suivirent, le LOSC débloquait la situation grâce à Jonathan Bamba (40e) servi magnifiquement par Xeka. L’attaquant lillois a profité de la déstabilisation rennaise en dépassant de vitesse Benjamin Bourigeaud, forcé à occuper quelques minutes le poste d’arrière droit en attendant le coaching de Julien Stéphan.

Reinildo expulsé à son tour

Le nouvel entrant Brandon Soppy (18 ans), pour sa première en Ligue 1, lançait dans la foulée Raphinha fauché à son tour par Reinildo (43e) qui se faisait vengeance en taclant par derrière le ballon mais surtout la jambe du Rennais. La sanction était logique et Clément Turpin expulsait un deuxième joueur dans cette partie.

En fin de rencontre, le Stade Rennais pouvait presque nourrir quelques regrets tant ils ont fini par dominer les Nordistes. L’ancien Lillois Martin Terrier trouvait même le poteau (85e) sur un centre fort de Faitout Maouassa quelques minutes après la seule occasion dangereuse en deuxième période pour les locaux, une frappe trop enlevée de Luiz Araujo (83e). Renato Sanches avant lui, par deux fois de loin (33e, 51e), avait tenté sa chance en vain.

Finalement, les deux équipes, outsiders sérieux pour une place sur le podium se quittent sur un match nul logique devant une ambiance franchement agréable dans le contexte sanitaire actuel.