Galtier-Sagnol
Willy Sagnol et Christophe Galtier voudront engranger leurs premiers points de la saison samedi. | PHOTOPQR/LE PROGRES

Avant l’Europe, Bordeaux et Saint-Etienne doivent lancer leur saison

Publié le , modifié le

Tous deux défaits lors de la première journée, Bordeaux et Saint-Etienne s’affrontent ce samedi à Geoffroy-Guichard pour un premier choc entre équipes européennes. Si les barrages de la Ligue Europa seront forcément présents dans leurs têtes, les joueurs devront d’abord penser à lancer leur championnat, eux qui visent les places européennes au printemps prochain.

L’image est forte : celle de Grégory Sertic au sol, se tenant le genou pendant que ses coéquipiers font de grands gestes vers leur banc. Victime d’une rupture des ligaments croisés du genou gauche, le Bordelais sera absent pour une majeure partie de la saison. Un cauchemar pour le joueur, mais aussi pour son coach Willy Sagnol. Privé également de Cédric Carrasso, victime d’une entorse à l’échauffement du match face à Reims, c’est deux cadres de son équipe que Sagnol vient de perdre en un seul match. Ils viennent s'ajouter à une liste d'absents qui s'allonge de plus en plus, aux côtés de Lamine Sané, Jaroslav Plasil et Jussiê, eux aussi à l’infirmerie.

Une donnée pas négligeable lorsque l’on regarde la jeunesse du banc girondin. Jérôme Prior, qui remplacera Carrasso dans les buts, a à son compteur zéro match de Ligue 1. En défense central, où Sertic – milieu défensif de formation - avait été replacé, seul Pallois fait aujourd’hui figure de défenseur confirmé, lui qui ne compte pourtant que 46 matches parmi l’élite. "On n'a déjà pas un groupe très expérimenté à la base, donc quand les joueurs les plus anciens manquent, on se sent toujours en difficulté", admet Sagnol. Une inexpérience qui pourrait faire mal aux Girondins pour cette fin de mois chargée, entre un déplacement à Lille, la réception de Nantes, le long voyage au Kazakhstan pour affronter Almaty en Ligue Europa, et le choc contre Saint-Etienne ce samedi. 

Diomandé : « Le public sera exigeant »

Saint-Etienne non plus n’est pas épargné par les blessures. Loïc Perrin, victime d'une lésion musculaire face à Toulouse dimanche dernier, sera éloigné des terrains pour plusieurs semaines, la quatorzième blessure de sa carrière. Une blessure consécutive à un tacle très rugueux du Toulousain Aleksandar Pesic qui avait fait sortir de ses gonds Christophe Galtier. Ce dernier sera donc privé de son capitaine pour plusieurs semaines mais pourra compter sur ses toutes nouvelles recrues offensives. Nolan Roux laissé sur le banc face à Toulouse par manque de choix selon Galtier ("Je ne possédais qu’un seul attaquant de pointe et s’il se pète, je suis marron"), l’entraîneur des Verts aura à son actif un choix plus large pour la réception de Bordeaux samedi. Avec les arrivées en prêt du Parisien Jean-Christophe Bahebeck et pour quatre ans du Niçois Neal Maupay, Christophe Galtier aura plusieurs cartes à abattre pour surprendre une défense de Bordeaux plus que décimée.

Sous pression avant son premier match à Geoffroy-Guichard, le technicien Stéphanois a insisté cette semaine sur le manque d’intensité de ses joueurs face aux Toulousains. « C’est une obligation de faire des résultats. Pour ça, il faut qu’on soit au-dessus de ce qu’on a montré à Toulouse dans l’intensité et la combativité » a-t-il lancé en conférence de presse. Dans un climat d’inconfort, Saint-Etienne devra se rassurer samedi face aux Girondins pour lancer une saison une fois de plus chargée d’ambitions. Et dans un Chaudron probablement bouillant pour ce premier match à domicile, les joueurs savent que les supporters n’accepteront pas une troisième défaite consécutive de leurs protégés. "Le public sera exigent. À nous de leur montrer que nous voulons faire une belle saison" a lâché cette semaine Ismaël Diomandé. 

Mathieu Aellen