Depay Lyon
Alexandre Lacazette (à gauche), Memphis Depay (le bras levé) et Nabil Fekir (à droite) totalisent 21 buts toutes compétitions confondues à eux trois en 2017. | Jeff Pachoud / AFP

Avant de penser à la Roma, Lyon doit assurer (définitivement ?) sa 4e place contre Bordeaux

Publié le , modifié le

L'Olympique Lyonnais se rend au Matmut Atlantique de Bordeaux ce soir (20h45) pour y défier des Girondins irrésistibles en ce moment. Séparées de quatre points au classement, les deux équipes s'affrontent pour un match capital dans la course à la 4e place, synonyme de qualification directe pour la Ligue Europa la saison prochaine. En cas de victoire, l'OL pourrait repousser son plus proche poursuivant à sept longueurs, avec un match de retard à disputer contre Metz. De quoi se concentrer pleinement sur sa campagne européenne ?

C'est un tournant. Pas une balle de match, mais un temps fort de la saison lyonnaise. Au Matmut Atlantique ce soir (20h45), Lyon va savoir. Tiraillés entre une 4e place à assurer en championnat et une Ligue Europa érigée comme "objectif principal" par le président Jean-Michel Aulas, les Gones sont sur tous les fronts. Encore heureux que leur parcours en coupes nationales se soit arrêté prématurément (éliminés en 8e de finale de la Coupe de la Ligue et en 16e de finale de la Coupe de France). A Bordeaux, les joueurs de Bruno Génésio ont donc l'occasion de décider ce que sera leur fin de saison. Une victoire et la 4e place serait quasiment acquise. L'OL compterait alors sept points sur son premier poursuivant avec un match en moins. Avec 10 matchs restant à jouer, les Lyonnais pourraient alors se tourner pleinement vers leur 8e de finale de Ligue Europa face à l'AS Roma (les 9 et 16 mars). Cette rencontre face à Bordeaux sonne donc comme un moyen de se libérer des contraintes nationales afin de viser plus haut sur la scène européenne. Une situation que l'OL a bien connu dans les années 2000.

Une attaque de feu avec un Depay qui ne s'économisera pas

Pour faire le break avec la concurrence, l'Olympique Lyonnais pourra s'appuyer sur une attaque redevenue l'une des plus impressionnante de l'Hexagone. Les coéquipiers d'Alexandre Lacazette ont inscrit 19 buts lors de leurs 4 dernières rencontres toutes compétitions confondues, soit quasiment 5 buts de moyenne par match ! Un homme s'est notamment distingué ces derniers temps : Memphis Depay. Recruté 25 millions d'euros (bonus compris) lors du mercato d'hiver, l'ailier néerlandais a eu besoin de retrouver le rythme de la compétition avant de donner la pleine mesure de son talent. Et ça commence à payer selon Bruno Génésio qui souligne "les progrès faits tous les jours à l'entraînement et dans le contenu des matchs" par le jeune international (23 ans). Auteur d'un doublé et d'une passe décisive lors de la démonstration lyonnaise face à Metz (5-0 le week-end dernier), Depay devrait tout donner contre Bordeaux. Le numéro 9 de l'OL n'est en effet pas qualifié pour jouer contre l'AS Roma en Ligue Europa, une compétition qu'il a déjà joué cette saison sous le maillot de Manchester United.

Bordeaux, juste derrière Paris et Monaco en 2017

Néanmoins, la tâche sera loin d'être évidente pour les Lyonnais. En 2017, Bordeaux est dans une forme resplendissante. Sur leurs 13 derniers matchs, les Girondins ne se sont inclinés qu'à deux reprises : à chaque fois contre le Paris Saint-Germain (1-4 le 24 janvier en demi-finale de la Coupe de la Ligue et 0-3 le 10 février en Ligue 1). Si l'on prend le classement du championnat depuis le passage à la nouvelle année, les Bordelais seraient même sur le podium, seulement trois points derrière les intouchables Parisiens et Monégasques. Lyon ferait donc bien de se méfier et son entraîneur Bruno Génésio le sait : "Ça sera un bon match pour nous évaluer avant un mois qui s'annonce chargé". Si tous les chemins mènent à Rome, Bordeaux en est la première étape.

Fabien Mariaux