Laurent Fournier
Laurent Fournier | AFP - MEHDI FEDOUACH

Auxerre choisit Laurent Fournier

Publié le , modifié le

L'AJ Auxerre a décidé de miser sur Laurent Fournier pour remplacer Jean Fernandez -en partance pour Nancy- sur le banc la saison prochaine. L'ancien entraîneur de Bastia, du Paris-Saint-Germain, de Nîmes, de Créteil et de Strasbourg, retrouve un club de Ligue 1 après quelques années délicates dans les divisions inférieures. Il aura à coeur de faire fructifier l'héritage de son prédécesseur qui aura amener le club en Ligue des champions. Un beau défi.

Laurent Fournier a été préféré à un autre ancien entraîneur du PSG, Paul Le Guen. Fournier était libre depuis son départ de Strasbourg (NAT) le mois dernier. Il sera accompagné d'Alain Fiard, un ancien de la maison. Il avait également la possibilité d'aller à Valenciennes. "Ce qui a fait la différence, c'est le projet auxerrois qui m'a été exposé par (le président) Gérard Bourgoin", a-t-il expliqué. "J'arrive dans un club qui a une bonne image, où je vais pouvoir travailler avec des anciens et des jeunes prometteurs". Et d'annoncer: "Mon ambition est de bâtir une équipe solide, ambitieuse, qui joue vers l'avant et qui fasse rêver les supporters. Le public doit s'identifier à l'équipe, aux joueurs. Pour cela, il faut des joueurs qui se donnent à 200%, qui mouillent le maillot." Et Gérard Bourgoin a précisé les raisons de choix mutuel: "J'ai pris beaucoup de contacts, et beaucoup de techniciens étaient intéressés. Je me suis rendu compte avec les multiples discussions, que beaucoup de techniciens ne bougeaient pas sans leur staff, kinés jusqu'à leurs podologues.Et puis il y a ceux qui font confiance au staff en place. Laurent a fait partie de ceux là. Il est resté omniprésent dans la liste et a tout de suite ressenti, ce que je voulais mettre en place à l'AJA. Laurent est un battant, et a un beau palmarès en tant que joueur. Il ne lui manque que l'avènement de devenir un grand coach. C'est ça que l'on attend de lui. Il a besoin de confiance et je lui donne pleinement la mienne. Son passage au PSG démontre un niveau complet. Laurent a été un grand joueur, j'espère qu'il sera un grand coach."

L'ancien milieu de terrain du grand PSG des années 90, formé à Lyon et passé par Saint-Etienne, Marseille et Bordeaux, a achevé sa belle carrière de joueur en Corse. En 1998, Fournier rejoint le SC Bastia en tant que joueur, mais est rapidement sollicité en cours de saison pour devenir l'entraîneur de l'équipe. Cette expérience improvisée de quelques mois s'avère être un cuisant échec. Après avoir envisagé de se reconvertir dans le journalisme, Fournier se laisse finalement tenter par un retour aux choses du football. Après avoir entrainé les jeunes de Feucherolles, village des Yvelines, il prend en main le petit club de Pacy-sur-Eure, avant en 2003 de revenir au Paris Saint-Germain pour entraîner l'équipe réserve.

Le 9 février 2005, il est nommé entraîneur de l'équipe première après le limogeage de Vahid Halilhodži?, afin de tenter de sauver la saison ratée du club. Il termine correctement cette moitié de saison, et prolonge le bail avec Paris, soutenu par ses joueurs, mais en décembre 2005 il est remplacé étrangement par Guy Lacombe pour cause, d'après le président du Paris SG Pierre Blayau, de résultats insuffisants (l'équipe était 3e à seulement 1 point du second). Suite au licenciement de Régis Brouard, Laurent Fournier est nommé entraîneur du Nîmes Olympique (National) le 4 octobre 2007. Il signe jusqu'à la fin de saison 2007-2008 avec une prolongation de deux ans en cas de montée en Ligue 2. Cependant dès le 3 décembre 2007 il démissionne de son poste, suite aux mauvais résultats de l'équipe (à son arrivée au club Nîmes était 8e, à cinq points du leader, à son départ les gardois sont 11e à douze points du leader).

Le 8 juin 2009, il signe un contrat d'un an avec l'US Créteil Lusitanos. Malgré une belle saison avec une quatrième place obtenue par le club, il décide de partir à la fin de l'exercice 2009-2010. Le 9 juin 2010, il signe un contrat de deux ans avec le RC Strasbourg afin de permettre au club de retrouver la Ligue 2. Mais c'est un échec, le Racing ne terminant que 4e derrière Bastia, Amiens et Guingamp. Son palmarès, acquis lorsqu'il était joueur, est conséquent: Champion de France en 1991 et 1994, vainqueur de la Coupe de France en 1993 et 1998, vainqueur de la Coupe de la Ligue en 1998, vainqueur de la Coupe des Coupes en 1996, il compte aussi 3 sélections en France A. Laurent Fournier relève aujourd'hui un nouveau challenge qu'il espère fructueux.