Auteur d'un but somptueux Neymar a retourné le Parc des Princes

Publié le , modifié le

Auteur·e : Julien Lamotte
Neymar PSG
La joie contenue de Neymar après son but | Martin BUREAU / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

L'opération reconquête ne pouvait pas mieux débuter. A l'image du but qui a offert la victoire au PSG face à Strasbourg dans les ultimes secondes, Neymar a rappelé à tous quel genre de joueur il était. Si l'homme et son comportement posent toujours question, ce genre de geste devrait suffire à faire revenir le Brésilien dans les coeurs parisiens.

Cela pourrait être un épisode d'une télénovela dont les Brésiliens raffolent tant. Le héros, un joueur de foot tombé en disgrâce, est décrié depuis qu'il a voulu rejoindre le club de ses rêves. Il est moqué. Il est même insulté par un public cruel. Mais voilà, le héros est un homme brave, accessoirement pas mauvais balle au pied, et, d'un incroyable retourné acrobatique inscrit à la dernière seconde, il finit par faire triompher la justice. Trop beau pour être vrai ? Et pourtant... 

Evidemment, tout n'est pas aussi simple et il faudra plus qu'un but magnifique, et décisif, pour faire revirer complètement l'opinion publique. Mais l'opération rachat est amorcée. Et de quelle manière. Avant ce coup de génie, Neymar avait pourtant vécu une soirée assez éprouvante, entre la bronca qui avait couvert son nom à l'annonce du speaker, les sifflets dès qu'il touchait le ballon et une influence réduite sur le cours du match. Son but aura retourné, c'est le cas de le dire, le Parc. 

"Il est temps de tourner la page"

Un but qui risque de faire devenir schizophrènes les fans du PSG, encore très remontés par ses caprices de diva mais aussi forcément admiratifs du génie de leur numéro 10. Se feront-ils tatouer "Love" et "Hate" sur chaque main comme Robert Mitchum dans La nuit du Chasseur pour exprimer cette dualité de sentiments ? 

S'il a souvent déraillé sur le plan de la communication ces dernières semaines, Neymar s'est montré assez habile dans la célébration de son but. Il n'en a pas trop fait, ni pas assez. Une joie mesurée mais, semble-t-il bien réelle. Même sagesse affichée après le match : "Je n'ai rien contre les supporters, rien contre le Paris Saint-Germain en tant qu'entité, tout le monde sait que je voulais partir. C'est ce que je voulais (...) il est temps de tourner la page, aujourd'hui, je suis un joueur du Paris Saint-Germain, je donnerai tout sur le terrain", a dit le Brésilien en zone mixte.

Neymar se veut même presque fataliste quand il dit "ce n'est pas la première fois que je suis hué. Quand je jouais au Brésil, j'étais souvent sifflé, à l'extérieur. Pareil en France. C'est triste, mais je sais qu'à partir d'aujourd'hui, je jouerai tous les matches comme si je jouais à l'extérieur". Mais, dans son for intérieur, il sait sans doute que le public, particulièrement en foot, est souvent versatile. Et que les télénovelas se terminent toujours bien.