Aulas : "Soyez sympa monsieur Dupraz, maîtrisez-vous, vous aurez moins de malaises"

Aulas : "Soyez sympa monsieur Dupraz, maîtrisez-vous, vous aurez moins de malaises"

Publié le , modifié le

Le président de l'Olympique lyonnais Jean-Michel Aulas, a taclé Pascal Dupraz, samedi sur Twitter, en réponse à un article expliquant que l'entraîneur de Toulouse "hallucinait" de l'effet de 'JMA' "sur les arbitres".

"Pascal Dupraz, c'est l'hôpital qui se fout de la charité, la compétence en moins", a tweeté samedi après-midi l'influent président de l'OL, par ailleurs membre du conseil exécutif de la Fédération de football (FFF). "Soyez sympa monsieur Dupraz, reprenez-vous, maîtrisez-vous, vous aurez moins de malaises et plus de résultats".

Jean-Michel Aulas répondait sur Twitter à un supporter lyonnais qui avait répercuté un article du site d'information Foot 01, titré "OL: Dupraz hallucine devant l'effet d'Aulas sur les arbitres" et citant l'entraîneur de Toulouse s'émouvant d'un favoritisme supposé du corps arbitral envers le club de 'JMA'.

"Il est trop fort, même à travers les tweets, il arrive à influencer les arbitres", estimait notamment Pascal Dupraz. Le coach toulousain, victime d'un infarctus en 2001, avait manqué la rencontre de son équipe contre Saint-Etienne dimanche en raison d'un malaise après une séance de sport.

Déjà victime d'un malaise au moment de son arrivée à Toulouse, en mars 2016, il avait dans la foulée rassuré en indiquant sur Twitter: "Je vais bien, gros coup de fatigue". Il n'est pas le premier acteur du football français à accuser le président lyonnais d'influencer le corps arbitral. Fin décembre, le président de l'Olympique de Marseille Jacques-Henri Eyraud avait notamment pointé les "dix-neuf" penalties accordés à l'OL "depuis la saison 2016-2017" alors que dans le même temps l'OM en avait eu "cinq".

Jean-Michel Aulas avait fustigé, toujours sur Twitter, des "propos limites" qui "jettent l'opprobre sur des arbitres professionnels et justes". Et en décembre 2016, c'était le vice-président de l'AS Monaco qui avait tonné, après une défaite contre l'OL: "Je vais dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas: l'Olympique lyonnais est favorisé par l'arbitrage", avait lancé Vasilyev, jugeant que l'arbitre de la rencontre avait "faussé le match". Propos qui lui avaient valu un match d'interdiction de représentation officielle.

AFP