Nasser Al-Khelaïfi et Jean-Michel Aulas
Nasser Al-Khelaïfi et Jean-Michel Aulas | AFP

Lyon-PSG : Aulas allume la première mèche

Publié le , modifié le

Jean-Michel Aulas a ouvert le score des petites phrases avant OL-PSG, choc de la 23e journée de Ligue 1 dimanche soir. Le président lyonnais reproche une nouvelle fois au club parisien de « bafouer le fair-play financier ».

Il n’y a pas que des bombes agricoles qui explosent dans les stades de Ligue 1. A Lyon, Jean-Michel Aulas pilonne régulièrement le PSG de ses petites phrases assassines. Dans les colonnes du Progrès, « JMA » s’en prend aux moyens colossaux de son rival. Moyens issus du Qatar, propriétaire du club via son fond souverain Qatar Sport Investment. « Je suis contre le financement d'Etat qui attribue un titre de champion, qui qualifie automatiquement le PSG pour la Ligue des Champions et qui donc, ne donne plus qu'un accès direct aux autres clubs français », a ainsi lancé Aulas.

PSG, Lille, Aulas veut régler ses comptes

Jamais à un paradoxe près avec son budget à 285 millions d’euros, le patron de l’OL évoque le modèle du PSG et …les gilets jaunes. « Le PSG, c'est 700 à 800 millions d'euros de budget, explique-t-il. On ne va pas dire que l'on est le pays uniquement des gilets jaunes mais un peu de décence devrait être ressentie par les instances et les politiques. Mais puisqu'avec la DNCG tout est permis et que le fair-play financier est bafoué... » En attendant la réponse (ou pas) du PSG, « JMA » considère que finir au-delà de la deuxième place de Ligue 1 serait un échec. « Cette année, nous avons une belle équipe de Lille devant nous mais nous la recevons et nous règlerons ça », a lancé le président lyonnais en guise de conslusion.