Jean-Michel Aulas et Vincent Labrune
Jean-Michel Aulas et Vincent Labrune | .

Aulas et Labrune suspendus un match

Publié le , modifié le

Le président de Lyon Jean-Michel Aulas, et le président de Marseille Vincent Labrune, ont été suspendus un match ferme jeudi par la commission de discipline de la Ligue, à la suite de leurs déclarations lors d'OL-OM du 20 septembre dernier.

"La sanction prend effet le mardi 3 novembre", précise le communiqué publié par la Ligue. Le président lyonnais sera donc suspendu lors du derby du 8 novembre face à Saint-Etienne à Gerland, tandis que son homologue marseillais le sera le même  jour pour la réception de Nice.

Les deux présidents paient pour leurs comportements lors d'un autre match  de premier plan, aussi intense sur la pelouse qu'en dehors. Lors du fameux OM-OL (1-1) du 20 septembre, marqué par une interruption d'une demi-heure en raison de jets de projectiles sur la pelouse du Vélodrome  et par l'image d'un pendu à l'effigie du néo-Lyonnais et ex-Marseillais Mathieu Valbuena dans les tribunes du Vélodrome, les deux présidents s'étaient livrés à une guerre des déclarations par médias interposés.

Labrune a d'abord minimisé les incidents et pointé les décisions arbitrales qui "factuellement", vont "toujours, toujours dans le même sens". Aulas qualifiait son homologue de "guignol", et un chapelet de qualificatif  peu tendres de s'égrener des deux côtés ("irresponsable", "pitre", "vieux  lion"...). Les deux présidents, initialement convoqués pour la séance du 15 octobre,  avaient obtenu un report de leur audition à ce jeudi. Ils ont été avares en déclarations à la sortie de leur audition

Christian Grégoire