Marquinhos Ibrahimovic
Les deux Parisiens Marquinhos et Zlatan Ibrahimovic | AFP - FRANCK FIFE

Au PSG, Blanc jongle avec les états de forme

Publié le , modifié le

Le Paris SG, contrairement à son grand rival Marseille, n'a pas été concerné par les affaires du foot français, mais le coach parisien Laurent Blanc doit toujours composer avec les états de forme de chacun. Revue d'effectif avant le déplacement à Metz vendredi soir en L1 (20h30, 14e journée).

Découvrez la fiche du match Metz-PSG

Zlatan "va très bien"

C'était la grande question: Comment va Ibrahimovic ? Après sept semaines à  soigner un talon blessé, le Suédois avait rejoué en club lors du clasico puis  en sélection contre le Monténégro en éliminatoires de l'Euro-2016. Mais il  avait déclaré forfait juste avant le match amical contre la France mardi.  "Zlatan va très bien, en dépit de quelques courbatures, mais c'est normal après  90 minutes jouées avec la Suède, vous le verrez avec le groupe vendredi", a expliqué Blanc devant la presse. Le meilleur buteur des deux dernières saisons  de L1 jouera-t-il tout le match à Metz ?

Rabiot : le retour du "vilain petit canard" ? 

Marco Verratti a une "inflammation au pubis, il va nous manquer contre Metz, mais on a bon espoir de le récupérer rapidement", a précisé le coach, avant d'ajouter: "Blaise Matuidi va être juste". Un milieu potentiellement décimé, où Adrien Rabiot ne serait peut-être pas de trop. Le jeune milieu (19 ans)  a mis fin à l'imbroglio autour de sa situation: après avoir voulu partir contre la volonté de ses dirigeants, il a prolongé au PSG. "J'apprécie beaucoup ce joueur, c'est l'avenir du PSG, il n'a pas encore 20 ans", a confié Blanc. "C'est une bonne chose qu'il ait pu prolonger. Mais malheureusement, entre son contrat au niveau personnel et une blessure à un pied, il a été absent au total 8 semaines, il manque de compétition", a détaillé le technicien. Mais Blanc a aussi lancé: "il faut essayer de le titulariser le plus possible, lui donner du temps de jeu". "On connaît ses qualités, il peut jouer aux trois postes du milieu, c'est un joueur de box to box (surface à surface), et il doit progresser devant le but", a encore noté son entraîneur.

Reste le cas Yohan Cabaye, qui vit très mal une concurrence "qu'il connaissait avant de venir au PSG" et avait livré "copie médiocre" contre Lorient le 1er novembre, selon les mots de son coach. "Il va mieux, après  Lorient il a eu la motivation nécessaire pour se remettre dans le bon chemin et j'espère que cela se traduira sur le terrain", a décortiqué l'ancien défenseur des Bleus.

Thiago Silva : spleen ou idéal ? 

Le Brésilien a défrayé la chronique internationale en étalant dans la presse son spleen d'avoir perdu le brassard en Seleçao (même s'il l'a récupéré en raison d'une blessure auriverde mardi en Autriche). Faudra-t-il le cajoler au PSG pour le remettre en confiance ? La question a d'abord énervé Blanc qui a sèchement lâché: "Je parle de Metz !". Avant d'en dire un peu plus: "Non, je ne pense pas qu'il y ait de travail mental à faire avec lui. Ses performances au PSG sont très bonnes. Pas de problème avec Thiago Silva. Il est notre capitaine, il sera capitaine à Metz".

En revanche, le latéral droit Serge Aurier "ne débutera pas à Metz, pas par souci de récupération, mais il doit arriver ce jeudi après-midi de sélection ivoirienne", a exposé Blanc. C'est donc Gregory Van der Wiel, un garçon "un peu introverti mais qui commence à se débrider" et dont "les productions sont en train de devenir de qualité", qui devrait jouer.

Les compositions probables : 

Metz: J. Carrasso - Metanire, Marchal (cap.), Choplin, Palomino ou Bussmann - Ngbakoto, Kashi, N'Daw, K. Lejeune - Malouda - Maïga
Paris SG: Sirigu - Van der Wiel, Marquinhos, Thiago Silva, Maxwell - Cabaye, Thiago Motta, Rabiot - Lavezzi, Ibrahimovic, Cavani.

Jean Charbon