ASM-OM (2-0): Monaco ne lâche pas le PSG

ASM-OM (2-0): Monaco ne lâche pas le PSG

Publié le , modifié le

Même sans Radamel Falcao, absent de longue date, Monaco n'a pas manqué l'occasion de revenir à trois points du PSG. Les Asémistes ont pour cela dominé l'OM (2-0) à l'issue d'un match à sens unique. Germain et Rivière ont tous les deux marqués.

Monaco vit plutôt bien sans Falcao. En l’absence du Colombien, opéré samedi à Porto d’une "lésion du ligament croisé antérieur du genou", l’ASM a fait le job sans plus face à l’OM (2-0) dimanche au stade Louis-II en clôture de la 22e journée de Ligue 1. Les Monégasques, qui ont gagné tous les matches auxquels El Tigre n’a pas pris part cette saison, reviennent à trois points du PSG et creusent l’écart sur Lille, désormais sept unités derrière. Marseille, qui a craqué pour la troisième fois de suite toutes compétitions confondues, reste bloqué en 9e position. A cinq points de l'Europe, à neuf de la Ligue des champions.

Impliqués défensivement, et créatifs offensivement, les Asémistes ont dominé sans briller les 45 premières minutes. Valère Germain, titularisé en l'absence de Falcao, les a ponctués avec la générosité qui est la sienne. Servi par Moutinho, le fils de Bruno Germain -ancien joueur de l'OM- a devancé Diawara, accéléré avant d'enrouler sa frappe du droit hors de portée (1-0, 41e). Les Olympiens, fébriles techniquement, ont de nouveau cédé à l'heure de jeu. Parti dans le dos d'Abdallah, Rivière a contrôlé un centre de Kondogbia dans les six mètres. Il a par la suite trompé, du pied droit, Mandanda à bout portant (2-0, 57e).

Malgré un rush solitaire de Gignac dans la minute suivante (58e), stoppé par un Subasic peu mis à contribution, les protégés de José Anigo n'ont rien montré. Fait rare, tant sur les cinq derniers déplacements en Principauté, l'OM avait pris l'habitude de ne jamais rentrer les mains vides. Il faut croire que les temps ont changé... Au plus grand plaisir d'un Falcao, supporter assidu de l'ASM depuis sa chambre d'hôpital au Portugal.

Yohan Roblin @yohanroblin