Salomon Kalou (Lille) entouré par Sylvain Armand et Jean II Makoun (Lille)
Salomon Kalou (Lille) entouré par Sylvain Armand et Jean II Makoun (Lille) | PHOTOPQR/OUEST FRANCE

Armand ne comprend pas les bras de fer

Publié le , modifié le

Invité à s'exprimer sur les cas Thauvin ou Alessandrini, le néo-défenseur du Stade Rennais Sylvain Armand a fait preuve de mesure. S'il regrette que les bras de fer deviennent "une mode" dans le football pour quitter un club, l'ancien Parisien ne condamne personne. Et ne comprend pas la mise à l'écart de Bafé Gomis à l'OL, son adversaire ce week-end lors de la 5e journée de L1.

"Il n'y avait pas ça avant, je ne vais pas dire à mon époque (rires)...  Aujourd'hui (le bras de fer) devient une mode quand on veut partir", a regretté Sylvain Armand, 33 ans, en conférence de presse. Invité à s'exprimer sur les cas Thauvin et Alessandrini, l'ancien Parisien a toutefois refusé de jeter la pierre au nouveau Marseillais et à son coéquipier. "C'est un peu facile de ne pas aller à l'entraînement, de faire des choses  comme ça. Je suis de l'ancienne génération. Si ça me choque ? Oui et non . Le  milieu du foot veut ça aujourd'hui. C'est moins mon style mais chacun fait  comme il veut pour partir. Mais je ne serais jamais allé au bras de fer", a expliqué le défenseur rennais.

Malgré son incompréhension, l'ex-Nantais ne souhaite pas épiloguer sur Alessandrini. "Cela regarde Romain et le club. (...) Il n'y a pas eu de malaise dans le  groupe. Cela nous a simplement embêté pour lui et le club, où il y a rarement  de choses comme ça. Mais ça fait partie du métier, de la vie d'un club. Il a eu  des déclarations qui ont été mal perçues ou peut-être un peu fortes, mais il  fait partie du groupe, tout simplement." Enfin , concernant Bafé Gomis, Armand s'est montré incrédule : "Je me demande comment ils s'en sont passé jusque-là, car cela reste un  joueur exceptionnel, qui leur fait du bien à tous les niveaux. Il sait garder  le ballon, marquer, est généreux." Une pique aux dirigeants lyonnais, futurs adversaires du Stade Rennais ce week-end pour le compte de la 5e journée de Ligue 1.

Jerome Carrere