Frederic antonetti 112012
Frederic antonetti | PHOTOPQR/OUEST FRANCE

Antonetti: "Il faut prendre du plaisir et oser plus"

Publié le , modifié le

Le nouvel entraîneur de Lille Frédéric Antonetti a exhorté ses joueurs à "prendre du plaisir et oser plus", mardi lors de sa présentation à la presse au Domaine de Luchin. "Avec l'effectif, il y a de quoi remonter dans les dix premiers", a estimé le successeur d'Hervé Renard, qui a souligné avoir de "l'énergie et de l'envie" après deux années sabbatiques.

Pourquoi avez-vous accepté ce défi ?  

Frédéric Antonetti : "Déjà, on m'a contacté, on a voulu de moi. Le Losc représente une  place forte du football français malgré sa place de 17e. C'est un très très  grand club. La proposition est arrivée à un moment où j'avais envie. J'ai la  chance de m'être reposé deux ans et d'avoir de l'énergie et de l'envie. Par  moment ça m'a manqué. Je m'étais organisé une belle vie, je n'avais pas trop de  contraintes et de soucis, mais il me manquait cette adrénaline. On réfléchit et  puis on y va, c'est inexplicable, c'est la passion, c'est parce qu'on aime ça."

Vous avez dirigé deux sessions aujourd'hui (mardi). Comment s'est passée  la rencontre avec vos nouveaux joueurs ?

F. A. : "Ca s'est bien passé. Les premiers contacts sont toujours bons. Je n'ai  pas trouvé un vestiaire divisé. J'ai trouvé les joueurs très attentifs et  volontaires, un groupe qui a envie de bien faire. J'ai demandé aux joueurs de  s'investir, de s'impliquer, de me donner des infos. On est en situation  d'urgence, il faut glaner le maximum d'infos en un minimum de temps. Il y a des  joueurs que je connais mais comme je suis nouveau tout le monde a sa chance.  Des joueurs que je connais moins bien peuvent passer devant. On a des  certitudes sur certains joueurs, moins sur d'autres."

Que pensez-vous de votre groupe ?

F. A. "C'est solide, il y a un grand gardien, une défense expérimentée avec  des jeunes qui montent en puissance. Il y a un très bon milieu de terrain  relayeur. La formule devant n'a pas été trouvée, ni sur le côté droit ni dans  l'axe. Avec l'effectif il y a de quoi remonter dans les dix premiers. Les  joueurs de qualité, il y en a. C'est un challenge pour le staff de rendre tous  ces joueurs performants."

Selon vous, qu'est-ce qui explique la situation actuelle ?

F. A. : "Il y a  plusieurs raisons. Il y a un manque de confiance, un peu de  malchance, de la maladresse mais aussi des déséquilibres dans l'effectif donc  il faut trouver la bonne formule, je ne l'ai pas encore. Il y a des choses à  corriger. Le constat qu'on peut faire, c'est qu'il y a un manque d'efficacité.  Il y a des situations, beaucoup de centres, des décalages, mais il manque la  finition. Il faut prendre du plaisir et oser plus."

Vous êtes-vous fixé une feuille de route d'ici la trêve hivernale ?

F. A. : "La feuille de route c'est prendre des points à Angers samedi. La  première étape c'est de prendre des points et revenir dans des eaux plus calmes  pour retrouver la confiance. L'urgence est de bien connaître son groupe, de  trouver le système où le maximum de joueurs pourront s'épanouir. J'arrive ici  pour travailler, prendre du plaisir et faire le meilleur travail possible. Je  ne suis pas venu pour le beau temps!"

L'animation offensive passera-t-elle forcément par Sofiane Boufal ?

F. A. : "On est frappé par le talent de ce joueur, sa créativité et sa capacité  à marquer des buts. A lui de continuer dans cette voie-là. Il peut être le  leader technique, mais il faut qu'il se mette au service de l'équipe. Il l'a  fait déjà et je suis persuadé qu'il va le faire encore."

AFP