Antonetti Rennes 082012
Frédéric Antonetti. | DAMIEN MEYER / AFP

Antonetti: "garder le même état d'esprit"

Publié le , modifié le

Frédéric Antonetti, entraîneur du Stade Rennais qui vient de prendre sept points sur neuf après un début de saison calamiteux, a jugé jeudi son équipe encore "fragile" et l'a appelée à "garder le même état d'esprit" samedi à domicile contre Montpellier lors de la 9e journée de L1. "Nous nous sommes bien refait la santé au niveau des points, mais rien n'est acquis, cela reste fragile", a-t-il dit.

Le Stade Rennais s'est bien repris après son mauvais début de saison...
"Oui, mais la trêve a été des plus compliquées, avec le bouquet final ce matin (d'après L'Equipe, cinq joueurs, dont Mvila et Mavinga du Stade Rennais, ont effectué une virée nocturne non autorisée à Paris entre les deux matches de barrage à l'Euro-2013 Espoirs, ndlr). Nous avons eu beaucoup d'Africains (Pitroipa, Kana-Biyik, Makoun, Diallo...) qui ont joué les qualifications pour la CAN-2013, qui laissent les joueurs à plat. Donc la quinzaine a été un peu difficile après quatre matches lors desquels on a retrouvé un bon état d'esprit. Il faut le garder. Est-ce que cela va continuer ? On aura la réponse sur le terrain."

Pensez-vous être enfin lancés ?
"Nous nous sommes bien refait la santé au niveau des points, mais rien n'est acquis, cela reste fragile. L'écart de points n'est pas important, tant vers le haut (du classement) que vers le bas. Il faut donc simplement garder l'état d'esprit qui nous a permis de rétablir la situation. Montrer de la solidarité, de la détermination. (...) Aujourd'hui, on est moins déséquilibrés, on s'expose moins. Mais peut-être faudra-t-il à l'avenir, sur certains matches, s'exposer davantage, tout en gardant cet état d'esprit."

Etes-vous surpris par le classement de Montpellier, champion de France en titre et actuellement 15e du Championnat ?

"Ils ont un déficit en terme de points, mais quand je vois le contenu de leurs matches... Par exemple, ils perdent à Lorient (2e journée) en prenant deux buts dans les arrêts de jeu, et contre Evian (2-3 lors de la dernière journée) ils ont huit occasions et se font contrer. C'est la même équipe que l'an dernier avec moins de réussite. Et on ne remplace pas un joueur qui met 21 buts (Olivier Giroud, ndlr) d'un coup de baguette magique. Dans le contenu et en terme d'effectif, ils sont meilleurs que nous. Cela va être un gros match."

AFP