José Anigo
Le directeur sportif de l'OM, José Anigo | AFP - BORIS HORVAT

Anigo entraînera l'OM après la trêve

Publié le , modifié le

A l'issue de la qualification olympienne pour les quarts de finale de la Coupe de la Ligue (2-1 face à Toulouse), José Anigo a annoncé en conférence de presse qu'il sera toujours coach de l'OM "à la reprise en janvier".

José Anigo, qui avait été nommé dans l'urgence entraîneur de l'OM après le limogeage d'Elie Baup, a annoncé mercredi  soir qu'il resterait à son poste après la trêve hivernale. "Jusqu'à Noël c'est sûr je serai là, à la reprise en janvier oui. Je me dois de répondre présent dans un club qui est ma famille et où je m'épanouis même si ce n'est pas ce qui était le projet pour moi, mais j'essaierai de le remplir", a déclaré Anigo en conférence de presse après la victoire de l'OM face à Toulouse (2-1) en 8e de finale de la Coupe de la Ligue.

Sur le match, José Anigo s'est réjoui de la prestation de ses joueurs : "On est passé avec un système en losange, c'est vrai que la première période nous a donné plus d'indication qu'à Lyon en terme de répartition des rôles et d'occupation du terrain qui a été beaucoup plus rationnelle. Cela a permis à des joueurs de travailler avec plus de sérénité comme Mendy qui a été en difficulté à Lyon et a été ce soir le meilleur. Je suis très content mais je sais que dès demain il y a Bordeaux qui se profile, un autre gros morceau,  l'équipe la plus en confiance en ce moment". Avant de déplorer la blessure de Dimitri Payet, pourtant revenu en force : "On a cependant des joueurs touchés, Dimitri Payet a une torsion, Lemina a un problème à la cuisse, on verra demain quel est l'état des uns et des autres. On n'est pas nombreux, il y a des jeunes qui entrent dans le groupe, ça ne me déplaît pas. Je suis plutôt content de  l'équipe entière, de la manière dont on a travaillé en première période. On a assez bien contrôlé le match. La 2e mi temps est bien maîtrisée. Imabula avait des crampes depuis la 55e minute, Khalifa a fait aussi une très bonne prestation."

Jean Charbon