Ligue 1 Angers PSG Di Maria 112015
Angel Di Maria essaie de tromper la défense angevine | AFP - Yoann Andreu

Angers accroche le PSG

Publié le , modifié le

Angers a fait honneur à sa place de 3e du championnat en tenant le PSG en échec (0-0) mardi pour la 16e journée de L1. Si les Parisiens ont évidemment dominé les débats en maîtrisant le ballon, les Angevins ont fait preuve de beaucoup d'abnégation défensive pour obtenir un résultat finalement plutôt convaincant. Dans l'autre match avancé de la soirée, Lorient et Nice n'ont pas fait mieux (0-0).

Invaincu depuis le début de la saison en L1, le PSG n'avait jusqu'alors concédé que deux nuls face à Bordeaux (2-2) et à Reims (1-1), lors des 5e et 6e journées, et depuis il semblait en mode rouleau compresseur. Cela rehausse donc la performance réalisée par le SCO qui a tactiquement bien su gérer la partie et qui peut s'enorgueillir de ce score d'autant que c'est la première fois que les Parisiens ne parviennent pas à inscrire le moindre but.

Le SCO fait de la résistance

Avec Ibrahimovic sur le banc au coup d'envoi, décision étonnante d'un Laurent Blanc peu coutumier du fait, le PSG a poursuivi sa rotation, pour un résultat très mitigé, face il est vrai à une défense très regroupée et efficace, la deuxième de L1 (9 buts encaissés) derrière celle des triples champions de France (8). Les Parisiens ont touché deux fois les montants, par Cavani (6e) et Di Maria (33e), mais ont aussi pâti des arrêts de Butelle devant Aurier (13e) et Rabiot (84e). Les Angevins ont trouvé la barre (38e), et Trapp a dû s'employer sur une tête de leur capitaine Ndoye (49e), très entreprenant, à l'image d'une équipe bien en place mais qui a su aussi beaucoup tenter sur les contres en jouant tous les coups à fond. 

Angers s'est évertué à réduire les espaces  tout au long du match et aurait même pu marquer en négociant mieux ses centres. Ce petit point satisfait le SCO qui reste en haut du tableau, tout comme le PSG, malheureux autant que maladroit, même s'il concède son 3e nul. Autre bémol pour les champions de France, ils devront surveiller l'état de santé de Matuidi, touché à une cuisse et sorti à la pause. 

Le Lorientais Raphaël Guerreiro face au Niçois Valère Germain
Le Lorientais Raphaël Guerreiro face au Niçois Valère Germain

Le PSG aura peut-être l'occasion de retrouver le chemin des filets pour la prochaine journée dès vendredi à Nice, qui s'est installé provisoirement au pied du podium après être allé chercher un point à Lorient après avoir également fait tourner (Ben Arfa forfait, Seri, Koziello, Germain et Pied sur le banc). Les Niçois ont globalement montré le plus d'engagement offensif mais ils ont buté sur un bon Lecomte dans les cages bretonnes, lequel a notamment sauvé son camp devant Baysse (19e) et Hult (60e). 

Christian Grégoire