L'Argentin Angel Di Maria
Le Parisien Angel Di Maria dépité | AFP - FRANCK FIFE

Angel Di Maria, symbole du PSG en retrait cette saison

Publié le , modifié le

Le milieu de terrain créateur Angel Di Maria a vécu avec le PSG une saison 2016-2017 très inférieure à la précédente. Arrivé à l'été 2015 au PSG en provenance de Manchester United, il avait, en 47 matches, inscrit 18 buts et réalisé 21 passes décisives. Mais cette saison, en 41 matches, son total est tombé à 14 buts pour 8 passes décisives. C'est le symbole de ce PSG qui ne fera pas le quintuplé en Ligue 1.

La saison dernière, Paris était champion de France avec 96 points et 102 buts inscrits pour 19 encaissés. Trois titres et un quart de finale de Ligue des Champions, la saison était bonne. En 2016-2017, à deux matches de la fin de leur saison, les Parisiens sont assurés de finir 2e, avec 89 points au maximum pour 82 buts inscrits et 26 encaissés en L1. Eliminés en 8e de finale de la Ligue des Champions, ils peuvent réaliser le doublé des deux coupes nationales en cas de victoire sur Angers en Coupe de France. C'est moins bien. Un joueur symbolise ce recul: Angel Di Maria.

Arrivé à l'été 2015 après une aventure ratée à Manchester United pour la somme de 63 millions d'euros, il avait réalisé des prouesses. Sur les 59 matches du PSG, il en avait disputés 47, dont 7 comme remplaçant, inscrivant 18 buts pour 21 passes décisives, toutes compétitions confondues. Cette saison, sur 55 matches joués par son club (il en reste deux), il a participé à 41 rencontres (suspendu pour la dernière journée de L1, il pourra jouer contre Angers en finale de Coupe de France), dont 7 comme remplaçant, pour un total de 14 buts et 8 passes décisives. Malgré ses éclairs, comme son doublé contre Barcelone en 8e de finale aller de la Ligue des Champions, son année est clairement décevante. Et il faut aussi se souvenir qu'entre la 1re et la 13e journée de L1, il a été titulaire à 12 reprises, et n'a raté qu'un seul match pour un total de 5 passes décisives et 1 but. 

La comparaison des deux saisons de l'Argentin sous le maillot du PSG, en les séparant en deux à chaque fois, éclaire sur l'écart qui a séparé le Di Maria de 2015-2016 du Di Maria de 2016-2017.